Un campus connecté pour l'ESTP et l'ESEO à Dijon

Clément Rocher
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Avec l'ESTP et l'ESEO, ce nouveau campus métropolitain vient renforcer l'offre universitaire de Dijon
Avec l'ESTP et l'ESEO, ce nouveau campus métropolitain vient renforcer l'offre universitaire de Dijon // ©  Fournie par le témoin
L’ESTP et l’ESEO ont inauguré au début du mois de mars leur nouveau campus métropolitain dans la ville de Dijon. Cette nouvelle alliance entre les deux écoles d'ingénieurs vise à permettre le développement de projets scientifiques de haute valeur technologique.

L’ESTP (École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l'industrie) et l’ESEO (École d’ingénieurs en électronique, informatique et numérique) ont investi un nouveau campus dans la ville de Dijon, installé à proximité du campus universitaire, depuis l'automne dernier. Il a été inauguré le 8 mars 2022 en présence de la direction des deux écoles et des élus locaux.

Le bâtiment a été construit par la SPLAAD (Société publique locale aménagement de l’agglomération dijonnaise) pour le compte de Dijon métropole. L’implantation de ce nouveau campus a bénéficié du soutien de Dijon Métropole et de la région Bourgogne-Franche-Comté pour un montant de 25 millions d’euros.

D'une surface de 10.000 m², le bâtiment se revendique à la pointe de la technologie en matière de construction durable et de numérique. Équipé de panneaux photovoltaïques en toiture et raccordé au réseau de chaleur urbain, le nouveau campus se veut exemplaire en matière de consommation d'énergie.

Deux écoles d'ingénieurs, un seul campus

Le campus accueille les deux écoles d’ingénieurs de manière distincte mais offre une grande souplesse d’usage. Il sera également un lieu d’application des pédagogies innovantes afin de favoriser l’acquisition de compétences professionnelles.

Les établissements partagent l’ambition de mettre en commun leurs savoirs et leurs pratiques afin de développer des projets à fort impact environnemental. Hubert Cospain, président du groupe ESEO, est convaincu de cette cohabitation : "C'est le fruit d'une réflexion stratégique. Nous verrons les résultats de ce mariage dans quelques années."

Centrale Marseille change de dimension avec l'ouverture d'un campus à Nice

Attirer une main-d'œuvre qualifiée sur le territoire de Dijon

La métropole de Dijon poursuit la politique d’attractivité de son territoire. Avec près de 40.000 étudiants, l'implantation de ces deux écoles d'ingénieurs représente un enjeu de taille pour la métropole qui souhaitait accentuer son offre de formation et attirer une main-d'œuvre qualifiée sur son territoire.

"C’était une évidence pour moi d'accueillir ces deux écoles d'ingénieurs pour permettre à la métropole de se développer et de renforcer notre capacité universitaire", affirme François Rebsamen, maire de Dijon et président de Dijon Métropole.

Les deux établissements d'enseignement supérieur viennent répondre à la forte demande d'ingénieurs dans la région qui compte près de 12.000 personnes dans le secteur du bâtiment à Dijon. "Il y a un besoin de compétences et nous avons désormais une réponse qui s'inscrit dans une vision", poursuit Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne Franche-Comté.

EPF : une nouvelle impulsion territoriale avec son campus de Cachan

Dijon, dans une démarche de ville intelligente

Ville pionnière dans le numérique, Dijon s’est lancée depuis 2017 dans un projet de ville intelligente. L'implantation des deux écoles d'ingénieurs dans la métropole dijonnaise s’inscrit dans ce projet.

L'ESTP se donne pour ambition de devenir une école référente en Europe dans le domaine des travaux publics tout en innovant pour les villes et territoires de demain. Elle prévoit la création d'une chaire autour de la ville connectée.

C’était une évidence d'accueillir ces deux écoles d'ingénieurs pour permettre à la métropole de se développer et de renforcer notre capacité universitaire. (F. Rebsamen, Dijon Métropole)

"Nous sommes sur un secteur industriel au cœur des transitions, explique Joël Cuny, directeur général de l'ESTP. Nous allons développer une option autour de la ville intelligente. Nos écoles vont aussi installer des équipes de recherche : il y a des thématiques qui se dégagent sur la ville durable."

Un espace du campus métropolitain est prévu pour accueillir un lieu d'exposition qui se voudra un démonstrateur de la ville intelligente et décarbonée. Ce tiers-lieu d’innovation permettra l’émergence de projets collaboratifs impliquant des entreprises et des laboratoires de recherche.


Clément Rocher | Publié le