Université de Rouen : un retour "presque à la normale" en cette rentrée

Amélie Petitdemange
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Université de Rouen : un retour "presque à la normale" en cette rentrée
A l'université de Rouen, la vie presque "normale" reprend son cours. // ©  Benoit Decout/REA
A l’Université de Rouen, la rentrée 2021 se fait en présentiel et sans jauge, comme dans la grande majorité des établissements du supérieur. La vie étudiante reprend aussi son cours. Le pass sanitaire n’est pas requis mais les risques sont amoindris dans cette région au taux de vaccination le plus élevé de France.

L’université de Rouen fait sa rentrée 2021 dans "des conditions quasi normales". La reprise des cours en 100% présentiel et sans jauge, prévue par la circulaire du 5 août dernier, est appliquée. "Revoir des amphis pleins d’étudiants est un réel plaisir", se réjouit Joël Alexandre, président de l'université Rouen-Normandie.

"Nous reprenons en présentiel mais nous ne reprendrons pas comme en mars dernier. Il faut tirer collectivement le bilan de la période que nous venons de connaître", prévient cependant le président. Si la crise sanitaire a engendré de nombreuses difficultés, elle a permis des découvertes pédagogiques et organisationnelles.

L'université veut par conséquent développer le télétravail et les cours hybrides. “"Pour de nombreux étudiants, le présentiel n’est pas facile. Pas moins de 43% de nos étudiants sont obligés de travailler pendant leurs études", souligne Joël Alexandre. "Les cours à distance permettent aussi de s’ouvrir à un public plus large, notamment à l’étranger. L’objectif n’est pas de faire du tout numérique mais de rendre l’accès aux cours plus facile".

Un an de crise sanitaire : comment les pratiques pédagogiques ont évolué dans l'enseignement supérieur ?

Reprise de la vie étudiante et académique

Les restaurants universitaires ouvrent aussi à nouveau pour des repas sur place, après plusieurs mois de vente à emporter. La vie étudiante reprend également. Après le forum de rentrée jusqu’au 9 septembre, les étudiants ont assisté à un forum sur la vie étudiante et associative le 16 septembre et à des événements culturels du 20 au 26 septembre. Même la mobilité internationale est ravivée : l'université a reçu plus de 600 candidatures et 341 mobilités sont déjà prévues.

Le pass sanitaire n’est pas requis pour assister aux cours, ni pour aller au resto U. "Nous avons cependant saisi la DGESIP pour clarifier un point : les étudiants auront-ils besoin d’un pass pour les activités universitaires qui ont lieu hors de nos locaux ? Lorsqu'ils vont à la piscine ou au théâtre avec un public qui n’est pas étudiant par exemple", relève le président de l’université.

Partenariat avec un centre de vaccination

Le taux de vaccination de la population de la région atteint 72%, le plus haut de France. "Nous ne pouvons pas contrôler les pass sanitaires des étudiants mais nous les invitons depuis des mois à se faire vacciner pour assurer une rentrée des plus sereines", ajoute le président de l’université. "Le point sensible est la pause méridienne, puisque les étudiants se regroupent sans masque pour manger. Cela dit, les risques sont moindres avec la vaccination".

Les étudiants ont pu se faire vacciner sur le campus lors du forum de rentrée, du 3 au 9 septembre. "Hors de cette opération spéciale, nous préférons travailler avec les structures existantes", souligne Joël Alexandre. L’université a conclu un partenariat pour que les étudiants disposent d’une file d’attente dédiée dans un centre de vaccination de Rouen, avec des horaires adaptées à leurs cours.

M. Martinez (ADBU) : "Nous prévoyons une rentrée normale, et sans réservation et jauge dans les BU"

Un nouveau module de sensibilisation aux problématiques environnementales

Cette année, l'université Rouen Normandie devrait atteindre 35.000 étudiants. L’accroissement de ses effectifs est notamment dû à une meilleure réussite au bac, à la hausse du nombre de places en master et à la création de nouvelles formations en première année (licence de Sciences po, licence de gestion, parcours préparatoire au professorat de la licence sciences de l’éducation et parcours IEP Sciences Po de la L1 de sociologie).

Depuis la rentrée 2021, tous les étudiants de première année assisteront par ailleurs à des heures de sensibilisation sur les problématiques environnementales. Ce module transversal de dix heures concernera toutes les formations de l’université. Un groupe de travail va aussi créer 24 heures de formation sur le développement durable, sous forme de modules de trois à six heures. "Le dernier rapport du GIEC nous a encore davantage poussés à intégrer les problématiques environnementales dans nos formations et dans la gestion de l’université", assure Joël Alexandre. L’université a reçu en septembre 2020 le label DD&RS (développement durable et responsabilité sociétale).


Amélie Petitdemange | Publié le