Newsletter

Jean-Loup Salzmann, acte II

Camille Stromboni
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Khaled Bouabdallah, Gérard Blanchard et Jean-Loup Salzmann ont été élus au bureau de la CPU en 2012, réélus en 2014
Khaled Bouabdallah, Gérard Blanchard et Jean-Loup Salzmann ont été élus au bureau de la CPU en 2012, réélus en 2014 // ©  Camille Stromboni

Les présidents d’université ont reconduit, le 18 décembre 2014, le trio mené par Jean-Loup Salzmann à la tête de la CPU, avec plus de 60% des suffrages. Un bureau qui entend poursuivre la bataille du budget, tout en revendiquant son indépendance.

Jean-Loup Salzmann entame un nouveau mandat de deux ans à la présidence de la CPU (Conférence des présidents d’université). Le ticket du président de Paris 13, avec Gérard Blanchard (La Rochelle) et Khaled Bouabdallah (Saint-Étienne), a obtenu 55 voix sur 93 (dont six votes blancs ou nuls), lors de l'élection du bureau organisée le 18 décembre 2014. À la tête de l'instance depuis 2012, l'équipe se présentait pour la seconde fois.

s'affirmer face au ministère

La liste concurrente, qui réunissait Anne Fraïsse, présidente de Montpellier 3, Danielle Tartakowsky (Paris 8) et Rachid El Guerjouma (Maine), a recueilli plus d'un tiers des suffrages. Elle dénonçait notamment la trop grande proximité du bureau sortant avec la politique du ministère et le manque de débat.

"C'est un score honorable, qui doit interpeller le bureau réélu et le ministère, estime le président de l'université du Maine. Cela montre que les positions que nous avons défendues sont loin d'être minoritaires."

"Nous allons continuer à œuvrer dans l'unité, soutient de son côté Jean-Loup Salzmann, nous souhaitons approfondir la démocratie interne et affirmer encore mieux l'autonomie et l'indépendance des universités vis-à-vis des pouvoirs publics."

Les prochains fronts budgétaires

Un débat qui s’inscrit dans une période financière tendue pour les universités, avec les négociations autour des crédits 2015, votés définitivement au Parlement également le 18 décembre.

"Le budget des universités est stable par rapport à 2014, réagit Jean-Loup Salzmann. Ce qui signifie une couverture partielle de l'augmentation de notre masse salariale. Cela aurait pu être pire, mais surtout cela mérite d'être mieux ! Nous allons continuer à nous battre. Dans les semaines qui viennent, il s'agit de lutter contre une augmentation des mises en réserve sur le budget 2015, et contre la tentation du gouvernement de piocher dans nos fonds de roulement." Prochain bras de fer en vue dès janvier, à l'issue de la mission des inspections sur ces fonds.

L'interview de Jean-Loup Salzmann (05.12.2014)
Jean-Loup SALZMANN - université CPU - Avril2014- ©CS"Nous sommes au milieu du gué, sur toute une série d’actions. Nos combats doivent être poursuivis, en premier lieu sur le terrain budgétaire. C’est la première fois que nous vivons un débat aussi conflictuel et dur. Cela fait plusieurs mois que nous sommes totalement investis, car ce qui se joue cette année, ce n’est pas seulement le budget 2015 des universités. C’est plus profond, il s’agit de savoir comment on va traiter l’enseignement supérieur et la recherche dans les années à venir."

Lire la suite : "Nous sommes tout sauf des béni-oui-oui"
L'interview d'Anne Fraïsse (05.12.2014)

Anne Fraisse (Montpellier 3), candidate à la présidence de la CPU en 2014, aux côtés de Danielle Tartakowsky (Paris 8) et Rachid El Guerjouma (Le Mans)."Le positionnement politique doit changer : aujourd’hui, le bureau est dans la ligne du ministère, il partage ses positions. Pour nous, la CPU ne peut continuer dans cette voie. Elle ne doit plus être dans ce soutien systématique au ministère, en jouant simplement le rôle de courroie de transmission. Il est important de garder une vraie indépendance, ce qui n’est pas le cas actuellement. Beaucoup de débats sont étouffés, en raison de cette entente avec le ministère, afin de ne pas avoir de position divergente. Ce n’est pas comme ça que l’on peut faire changer les choses."

Lire la suite : "La CPU ne doit plus être dans le soutien systématique au ministère"

- La tribune d'Anne Fraïsse, Danielle Tartakowsky et Rachid El Guerjouma, publiée au lendemain de l'élection
Les commissions thématiques de la CPU
Le renouvellement des sept commissions de la CPU a eu lieu également le 18 décembre 2014.

- Gilles Roussel (université Paris-Est Marne-la-Vallée) est réélu président de la commission de la formation et de l'insertion professionnelle.
- Pierre Mutzenhardt (Lorraine) est élu président de la commission de la recherche et de l'innovation. Il succède à Guy Cathelineau.
- Emmanuel Roux (Nîmes) est élu président de la commission juridique. Il prend la suite de Philippe Augé (Montpellier 1).
- Yvon Berland (Aix-Marseille) est réélu président de la commission de la santé.
- Jacques Comby (Lyon 3) est réélu président de la commission des relations internationales et européennes.
- Hélène Pauliat (Limoges) a été réélue présidente de la commission des moyens et des personnels.
- Gilles Baillat (Reims) est élu président de la commission de la vie de l’étudiant et des questions sociales. Il succède à Anne Fraïsse.

L'ensemble des résultats sur le site de la CPU.

Camille Stromboni | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires