1. Bac
  2. Corrigés du bac
  3. Bac L 2015 : corrigé d'un sujet en géographie sur l'Asie du Sud et de l’Est
Boîte à outils

Bac L 2015 : corrigé d'un sujet en géographie sur l'Asie du Sud et de l’Est

Envoyer cet article à un ami

Corrigé d’un sujet d'une composition proposée en géographie majeure

Auteur : Erik Lambert

L’Asie du Sud et de l’Est : les défis de la population et de la croissance

Introduction

– Asie du Sud + Asie de l’Est sont les deux principaux foyers de peuplement mondiaux avec plus de 3,5 milliards d’habitants.

– Certains des espaces concernés sont confrontés à une croissance démographique importante.

– Espace qui connaît aussi la plus forte croissance économique.

– Cette très nombreuse population et sa croissance présentent des aspects favorables à la croissance économique, mais le poids démographique pose aussi un certain nombre de problèmes en termes de santé, d’éducation, de logement et parfois même encore d’accès à l’alimentation.

– Beaucoup de pauvreté ; croissance sans développement ?

Première partie : Les défis démographiques

1.1. Le défi du nombre, de grands foyers de peuplement…

Trois ensembles dotés d’importantes inégalités : l’Asie du Sud, l’Asie du Sud-Est, l’Asie de l’Est.

– Mettre en valeur les différences énormes de densité.

– Plaines alluviales et deltas par rapport aux montagnes et aux déserts.

– Importance du phénomène urbain.

1.2. Les défis de la croissance

– Maîtrise inégale de la fécondité.

– Urbanisation galopante.

– Déséquilibre du sex-ratio.

– Déséquilibre de la structure par âge et problème du vieillissement.

1.3. Les défis de la transition démographique

– Éducation des femmes.

– Enrichissement et malthusianisme.

– Problème de la main-d’œuvre et de la consommation.

Deuxième partie : la spectaculaire croissance économique

2.1. Une croissance rapide mais inégale à toutes les échelles

– Constats, les chiffres et la diffusion.

– Les facteurs propices, les ressources naturelles, la culture confucéenne…

2.2. Les modèles de développement variés

– Le « modèle japonais » en vol d’oies sauvages (« toyotisme »…).

– La diffusion du « modèle » et la fusée à différents étages (dragons, tigres, NPI de troisième génération…).

– Le cas chinois.

– L’Inde, les secteurs de pointe et le tertiaire.

2.3. Les inégalités de développement

– Premier étage de la fusée, le Japon, et deuxième étage les dragons, les éléments de la triade.

– La Chine.

– Le poids des espaces littoraux et des métropoles.

– Les espaces en marge.

Il faudrait ici suggérer que la population est une force mais aussi un frein au développement. 

Troisième partie : De la croissance économique au développement durable

– Poids démographique, avantage, Mao : « Une bouche, c’est deux bras »,
« La première richesse de la Chine, c’est sa population… »…

– … mais aussi défi : santé, éducation, logement, alimentation. Malthus : « Un homme qui naît dans un monde déjà occupé, si sa famille ne peut le nourrir […] n’a pas le moindre droit à réclamer une portion quelconque de nourriture. Au grand banquet de la nature, il n’y a pas de couvert pour lui. […] La famine semble être la dernière et la plus terrible ressource de la nature. »

– De plus, l’intensité des activités humaines amplifie la question de la gestion des ressources, de l’exposition aux risques naturels.

3.1. Les fruits de la croissance demeurent à partager pour qu’il y ait développement

– Des niveaux de vie multipliés par six et l’enrichissement conséquent de beaucoup d’Asiatiques.

– Mais pauvreté et sous-alimentation.

– Croissance démographique : défis sanitaires, alimentaires, éducatifs et sociaux.  

– Exode rural et problèmes urbains.

– Problèmes politiques, inégalités régionales et gestion des minorités ethniques.

3.2. La vulnérabilité des territoires

– Les contraintes naturelles : cyclones, typhons, séismes, tsunamis, mousson irrégulière et parfois dévastatrice.

– Les conséquences de l’explosion urbaine, de la macrocéphalie urbaine et de l’anthropisation des milieux (transformation des milieux sous influence de l’homme)  amplifient l’impact.

– Risques technologiques dans les espaces les plus développés.

– Tensions liées à l’exploitation des ressources et conséquences de l’extraversion des économies.

Conclusion

Croissance économique favorable aux pays d’Asie, car permettant d’affronter les difficultés.

– Mais inégalités à toutes les échelles, et la question du développement demeure posée.

– La durabilité n’est pas encore le souci majeur.