À la une

La mobilisation lycéenne monte en puissance "Mardi noir" au lycée Charlemagne, à Paris : les élèves se mettent à genoux en solidarité avec les lycéens arrêtés à Mantes-la-Jolie le 6 décembre 2018. // © Nicolas TAVERNIER/REA - Sebastien ORTOLA/REA
"Mardi noir" au lycée Charlemagne, à Paris : les élèves se mettent à genoux en solidarité avec les lycéens arrêtés à Mantes-la-Jolie le 6 décembre 2018. // © Nicolas TAVERNIER/REA - Sebastien ORTOLA/REA
En bref

La mobilisation lycéenne monte en puissance

Depuis le 30 novembre 2018, les lycéens se mobilisent pour protester contre notamment les réformes du bac et la sélectivité à l'université. La journée du 11 décembre a été décrétée "mardi noir". Depuis le 4 décembre, des facs ont rejoint leur mouvement. Les étudiants protestent eux contre la hausse des frais universitaires pour les étudiants étrangers.

Emploi : le secteur des énergies a le vent en poupe Le secteur de l'éolien a créé 2.600 emplois en France en 2018. Les projets de parcs éoliens en mer se multiplient comme à Fécamp, Saint-Brieuc ou Saint-Nazaire. // © plainpicture/Cultura/Mischa Keijser
Le secteur de l'éolien a créé 2.600 emplois en France en 2018. Les projets de parcs éoliens en mer se multiplient comme à Fécamp, Saint-Brieuc ou Saint-Nazaire. // © plainpicture/Cultura/Mischa Keijser
Décryptage

Emploi : le secteur des énergies a le vent en poupe

Dans le secteur de l'énergie, le nucléaire et les industries fossiles fournissent encore la majeure partie des emplois. Mais les énergies renouvelables, comme l'éolien, sont en pleine croissance. Décryptage.

Paramédical : un secteur qui résiste à la crise Pour six métiers paramédicaux (dont masseur-kiné­sithérapeute), les écoles ont le droit, voire l'obligation, de recruter des étudiants issus de PACES. // © Meyer/Tendance Floue pour l'Etudiant
Pour six métiers paramédicaux (dont masseur-kiné­sithérapeute), les écoles ont le droit, voire l'obligation, de recruter des étudiants issus de PACES. // © Meyer/Tendance Floue pour l'Etudiant
Boîte à outils

Paramédical : un secteur qui résiste à la crise

Dans le secteur paramédical, qui emploie plus d’un million et demi de personnes, les perspectives d’embauche restent bonnes. Certaines professions manquent même réellement de personnel.

JOBS, STAGES, EMPLOI

Spécial Parcoursup

En 2019, suivez 5 lycéens à l'épreuve du bac et de Parcoursup... comme vous ! Tiffanie, Sara, Lucie, Claire et Mehdi vont passer le bac en 2019... et s'inscrire dans le supérieur. Suivez leur année en images ! // © Photos fournies par les témoins
Tiffanie, Sara, Lucie, Claire et Mehdi vont passer le bac en 2019... et s'inscrire dans le supérieur. Suivez leur année en images ! // © Photos fournies par les témoins
Témoignage

En 2019, suivez 5 lycéens à l'épreuve du bac et de Parcoursup... comme vous !

Tiffanie, Lucie, Mehdi, Claire et Sara vont passer leur bac en juin, comme plus de 700.000 élèves. Où et comment vont-ils ensuite s'inscrire dans l'enseignement supérieur ? L'Etudiant va suivre ces cinq lycéens pendant toute l'année 2019.

En 2019, suivez Mehdi, en bac STMG : "J'espère passer une année de césure aux États-Unis ou en Angleterre" Pour 2019, Mehdi a décidé de repousser son entrée à la fac et envisage de partir à l'étranger. // © Photo fournie par le témoin
Pour 2019, Mehdi a décidé de repousser son entrée à la fac et envisage de partir à l'étranger. // © Photo fournie par le témoin
Témoignage

En 2019, suivez Mehdi, en bac STMG : "J'espère passer une année de césure aux États-Unis ou en Angleterre"

TIMELINE, ÉPISODE 1. Prendre un peu l’air, découvrir un autre pays, perfectionner son anglais… C’est comme cela que Mehdi, 17 ans, en terminale STMG à Charenton-Le-Pont (94), imagine l’après-bac. Une année de césure bien réfléchie avec, en ligne de mire, une licence de droit à son retour.

En 2019, suivez Sara, en bac ES : "Le DNMADE ou la licence de socio, je suis perdue !" Le rêve de Sara, en terminale ES : le DNMADE. Mais la raison l'emportera peut-être en licence de sociologie. // © Photo fournie par le témoin
Le rêve de Sara, en terminale ES : le DNMADE. Mais la raison l'emportera peut-être en licence de sociologie. // © Photo fournie par le témoin
Témoignage

En 2019, suivez Sara, en bac ES : "Le DNMADE ou la licence de socio, je suis perdue !"

TIMELINE, ÉPISODE 1. Très créative, Sara, 17 ans, en terminale ES à Nogent-Le-Rotrou (28), veut à tout prix obtenir un DNMADE (diplôme national des métiers d’art et du design). Problème : ses professeurs préféreraient qu’elle se concentre sur une autre formation...

supérieur

Trouvez une formation dans le supérieur

Trouvez une formation dans notre annuaire et comparez les avis des étudiants sur leur formation.

L'armée de terre recrute

Recrutement : comment devenir sous-officier dans l’armée de Terre ? Recrutement : comment devenir sous officier dans armée de terre // © J.Bardenet/amrée de Terre /Défense
Recrutement : comment devenir sous officier dans armée de terre // © J.Bardenet/amrée de Terre /Défense
Partenariat

Recrutement : comment devenir sous-officier dans l’armée de Terre ?

Deuxième niveau hiérarchique militaire (entre les militaires du rang et les officiers), les sous-officiers disposent de fortes responsabilités, puisqu’ils sont amenés à diriger un groupe d’une dizaine de soldats. Un sous-officier est également un technicien, spécialiste dans un domaine spécifique en fonction de son parcours. Focus sur le chemin de recrutement à suivre pour devenir sous-officier.

Les coulisses d’un centre de formation de l’armée de Terre Se former avec l'armée de Terre // © DRHAT / armée de Terre
Se former avec l'armée de Terre // © DRHAT / armée de Terre
Partenariat

Les coulisses d’un centre de formation de l’armée de Terre

Les CFIM (centres de formation initiale des militaires du rang) sont le point de départ pour les nouveaux engagés volontaires. Quelle est la journée type d’un militaire pendant cette formation de trois mois ? Et comment mettre toutes les chances de son côté pour la réussir ? Du lever au coucher, découvrez les coulisses du CFIM de la 11e brigade parachutiste du camp de Caylus (82).

L’armée de Terre forme ses recrues… y compris en cas de reconversion ! Se reconvertir grâce à l'armée de Terre // © DRHAT / armée de Terre
Se reconvertir grâce à l'armée de Terre // © DRHAT / armée de Terre
Partenariat

L’armée de Terre forme ses recrues… y compris en cas de reconversion !

La formation offerte aux militaires tout au long de leur cursus a permis à des milliers d’entre eux d’évoluer, de progresser et – pour ceux qui le souhaitaient – de se reconvertir. En 2017, 60 % des militaires de l’armée de terre avaient trouvé un travail dans l'année de leur retour à la vie civile. Le résultat d’une politique de formation exigeante et ouverte à tous.

Lycée

Collège

Métiers

Alternance

Salons

Vie étudiante

La coloc’ by le Crédit Agricole

Pimpe ton apprentissage avec Sarah Comment devenir l’apprenti de rêve // © Crédit Agricole
Comment devenir l’apprenti de rêve // © Crédit Agricole
Partenariat

Pimpe ton apprentissage avec Sarah

J’ai commencé mon contrat en alternance au service graphique d’une grande agence de communication dans le centre de Bordeaux, exactement ce que je voulais. Mon travail : les projets packaging. Je m’éclate, mais au secours le changement de rythme ! Les premiers jours, je n’avais pas trop de repères… l’entreprise et l‘école, ce n’est pas du tout les mêmes codes. Heureusement j’ai rencontré Alban, apprenti depuis un an dans la boîte. Il m’a donné ses tips pour être à l’aise direct et bien s’intégrer dans mon premier job. Je vous fais le topo ici.

5 voyages cools pour étudiants fauchés ! Le top des destinations branchées pour étudiants fauchés // © Crédit Agricole
Le top des destinations branchées pour étudiants fauchés // © Crédit Agricole
Partenariat

5 voyages cools pour étudiants fauchés !

En vraie fille de la Côte basque, mon truc, c’est le surf. Je rêve de chasser les vagues et de voyages à travers le vaste monde… Nazaré, Jaws, Mavericks. Pour le moment, mon temps de vacances est réduit, alors je vise un autre genre de spot. Je ne me suis pas encore décidée sur le programme : nature ou visites, sorties ou farniente… Ou un peu de tout ça. Ma seule exigence : je veux voyager pas cher ! Parce que ma dernière planche a déjà mangé toutes mes économies…

Être entrepreneur tout en étudiant, ça s’apprend ! Etre entrepreneur ça s'apprend ! // © Crédit Agricole
Etre entrepreneur ça s'apprend ! // © Crédit Agricole
Partenariat

Être entrepreneur tout en étudiant, ça s’apprend !

C’est décidé, au retour de mon semestre d’études au Canada, je poserai mon projet de création d’entreprise à plat et je me lancerai. Je veux monter un Fab Lab pour renouer du lien dans mon quartier et permettre à ceux qui galèrent de se réinsérer, de voir du monde, de s’investir. Ça me botte bien l’entrepreneuriat social. J’ai engrangé un tas de documentation sur le lancement, mais j’ai encore des questions et des doutes. Il paraît que c’est normal ! Voilà un petit mémento pour les infos essentielles.