Admission en école de production : la lettre d'un candidat au projet bien défini

Par Séverine Maestri, publié le 20 Novembre 2016
2 min

Attention, le métier de producteur, dans l'audiovisuel ou la musique, n'est pas purement artistique. En montrant qu'il était conscient de l'aspect commercial de cette fonction, cet étudiant a marqué des points auprès des responsables de la filière production de l'ISCPA-Institut des médias. Cette lettre de motivation est extraite de l'ouvrage de Séverine Maestri “Réussir sa candidature pour entrer en filière sélective”.

La lettre ci-dessous nous a été communiquée et commentée par l'ISCPA-Institut des médias-Paris (Institut supérieur de la communication, de la presse et de l'audiovisuel). Elle émane d'un candidat à la filière production.

Cet établissement propose en effet trois écoles :
– la filière journalisme, qui prépare en trois ans après le bac aux métiers de la presse écrite, TV, radio et Web (avec une possibilité d'admission parallèle en deuxième année) ;
– la filière communication en trois, quatre ou cinq ans qui forme aux métiers de la publicité, des relations publiques/presse, de la communication interne et externe, etc. ;
– la filière production (TV, cinéma, musique, jeux vidéo, spectacle vivant), qui forme en trois ans après un bac+2 ou en deux ans après un bac+3 à la production dite “entertainment”.

“Cette lettre est excellente. L'étudiant sait se présenter de manière succincte et percutante”, résume l'école. Survolez les bulles pour lire les commentaires.

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux Éditions de l'Etudiant :
Réussir sa candidature pour entrer en filière sélective”,
par Séverine Maestri.

Articles les plus lus

A la Une écoles spécialisées

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !