1. Vie étudiante
  2. Logement étudiant
  3. Caution locative étudiante : qui peut en profiter ?
Décryptage

Caution locative étudiante : qui peut en profiter ?

Envoyer cet article à un ami
Instaurée le 20 août 2013, la caution locative d’État aidera les jeunes les plus isolés à trouver un logement. // © CLE
Instaurée le 20 août 2013, la caution locative d’État aidera les jeunes les plus isolés à trouver un logement. // © CLE

Quelques semaines avant la rentrée étudiante, la ministre de l’Enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, a annoncé le 20 août 2013 l’instauration d’une caution locative d’État pour aider les jeunes les plus isolés à trouver un logement.

"Mon garant ? C'est l'État !" Voici ce que pourrait désormais répondre aux propriétaires les jeunes qui bénéficieront de la nouvelle caution locative étudiante annoncée par Geneviève Fioraso le 20 août 2013. Inspiré d'un dispositif mis en œuvre en Aquitaine et Midi-Pyrénées depuis 5 ans, et qui profite déjà à 7.000 étudiants, cette mesure nationale profitera en priorité aux étudiants de familles monoparentales, aux jeunes isolés et aux étudiants étrangers. Autrement dit, les jeunes qui ont le plus de mal à trouver de garants (dans les grandes villes, deux garants sont fréquemment demandés aux locataires).

Le Crous répondra aux demandes sous 3 jours

En tant que garant, l'État se portera caution en cas d'impayé ou de dégradation. Un partenariat avec la Caisse des dépôts et consignations et le Crédit coopératif permettra d'assurer le paiement éventuel de cette caution. En échange, l'étudiant bénéficiaire consacrera chaque mois 1,5 % de son loyer à cette caution, afin, selon le ministère, "de le responsabiliser". Pour profiter de cette nouvelle mesure, la demande pourra être faite dès le mois de septembre au CROUS (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires), qui s'engage à répondre dans les 3 jours de façon positive ou négative, et qui suivra les dossiers.

À la rentrée 2013, cette mesure concernera au maximum 2.000 étudiants. "Elle sera généralisée au printemps 2014, pour toucher, en régime de croisière, 14.000 à 20.000 étudiants", a annoncé la ministre. L'UNEF (Union nationale des étudiants de France) n'a pas tardé à réagir en exprimant ses réserves : "Les dernières expériences concernant le cautionnement solidaire, notamment le Locapass, ont démontré que ce dispositif devenait contreproductif lorsqu'il était ciblé. En effet, ne réserver le cautionnement qu'à une petite partie des étudiants revient à les désigner comme public à risque. Ainsi, entre deux candidats, un propriétaire aura tendance à choisir celui qui n'en est pas bénéficiaire."

Un tiers des étudiants vivent chez leurs parents

Aujourd’hui, selon les derniers chiffres du ministère de l'Éducation nationale, 33 % des étudiants vivent au domicile des parents ou de l’un d’eux. Ils sont 10 % à vivre en résidence universitaire (dont 70 % en résidence CROUS), 33 % à louer un logement seul ou en couple, et 11 % en colocation.

Pour aller plus loin : Ville par ville, le loyer à prévoir pour votre premier toit / Logement : peut-on refuser une offre du CROUS et en obtenir une autre ? / Logement étudiant : cinq solutions pour habiter à Paris / Les 10 commandements pour trouver un logement / Caution locative : tous les étudiants pourront désormais compter sur l'État pour leur logement