1. Stop à la procrastination, comment prendre son avenir en main !

Stop à la procrastination, comment prendre son avenir en main !

Envoyer cet article à un ami
 // © Adobe Stock
// © Adobe Stock

Dans la vie, on a le choix : soit on attend que le miracle opère, soit on se bouge et on va au bout de ses rêves ! Je te raconte comment moi, médaillé en procrastination et en manque de confiance, j’ai réussi à croire en moi et à passer à l’action !

Tu l’as compris, je suis plutôt un garçon stressé qui a tendance à procrastiner. J’ai mis du temps à trouver ma voie professionnelle. Je ne savais pas quoi faire et je ne me faisais pas confiance. Un rien me détournait d’une idée, alors je flirtais avec une autre option, une autre carrière… jusqu’à baisser les bras et jeter mon dévolu sur une autre filière. J’étais une véritable girouette qui manquait de détermination. Autrement dit, je lâchais toujours l’affaire et je trouvais ça plus confortable de ne rien faire, de ne pas m’engager. J’attendais chez moi qu’un avenir me tombe du ciel… plutôt que de me prendre en main, me motiver et me lancer ! Une longue période de doutes…… mais on s’en sort, promis. Regarde un peu !

Ne plus se saborder !

On a tous un petit saboteur en nous, tu sais cette petite voix qui te dit que tu es nul, que tu n’y arriveras jamais, que ton projet est insurmontable… C’est important d’en prendre conscience et de savoir qu’une partie de toi prend plaisir à construire des pensées négatives. J’en produisais tellement que j’ai fini par comprendre que je me sabotais… J’ai donc modifié mon fonctionnement en « répondant » à ma petite voix. Je ne veux pas passer pour un fou, mais je te jure que ça marche ! Quand elle te dit : « À quoi bon persévérer, tu n’es fait pour aucun métier », tu lui demandes ce qu’elle en sait… La conversation peut durer longtemps ! Mais au moins, tu développes des pensées positives. Mieux que ça : tu as l’impression de « maîtriser », de ne plus te laisser faire. Donc tu es fier, tu te sens plus sûr de toi !

Faire du pas à pas

J’ai également compris que pour avancer, il était important d’y aller étape par étape. Généralement, on procrastine parce qu’une tâche nous paraît infaisable. Si on se fixe de petits objectifs et qu’on agit pas à pas, tout va mieux, car tout est facile et accessible. Quand j’ai compris que je voulais me lancer dans la restauration, j’étais à la fois soulagé et découragé : par où commencer ? J’étais à deux doigts de me rendre ! Alors j’ai fait une liste de minuscules choses. Le premier truc, finalement, ça a été de faire une liste de BTS. Aucune inscription, juste une liste. Ça te donne déjà l’impression d’avancer, donc tu es remonté ! Deuxième étape, j’’ai contacté l’ami d’un ami de ma mère qui bosse dans le milieu pour lui poser des questions sur son quotidien. On a tous quelqu’un – de près ou de loin – à interroger. Voilà, c’était tranquille ! Je te conseille d’écrire toutes les actions à mettre en place et de les décortiquer au le plus possible pour te rassurer. Ensuite, dis-toi que tu y passes une heure par-ci, une heure par-là. Jamais de « je fais ça de 9h à minuit ! », car c’est un coup à ne rien faire du tout.

Oser s'appuyer sur les bonnes personnes

Je vais te dire aussi, pour se motiver dans la vie et aller au bout de soi-même, il faut s’entourer des bonnes personnes. C’est-à-dire qu’il faut fuir les personnes décourageantes, celles qui te donnent leur avis, te répètent de faire attention mille fois ou remettent ton projet en question. Si elles ont eu une mauvaise expérience, elles vont parler selon leur passé, leurs peurs… C’est peut-être de la bienveillance et de la maladresse, mais ça peut te briser en dix si t’es fragile et que tu doutes pour un rien ! Il faut s’appuyer sur les gens positifs, qui veulent ton bien et t’accompagnent. Au moins, tu ne dévieras pas de ta route et tu ne feras pas demi-tour au premier obstacle.

Toute une banque pour toi !

En parlant de personnes qui sont là pour toi, avec toi, et derrière toi, je dirais que ma banque m’a aussi épaulé. Quand j’ai enfin trouvé ma voie et mon alternance, j’ai demandé le prêt Étudiants apprentis du Crédit Agricole. Avec ça, tu as de quoi gérer tes frais de scolarité, ton hébergement, tes transports… Quels que soient ton projet, ton envie, ton objectif, ton chemin, le Crédit Agricole peut t’’aider à le financer… sans jugement ! C’est là que tu te dis que tu es dans la bonne direction. On te pousse, on te donne des ailes* !

*Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.