1. Alexandre : "Du BTS au diplôme d'ingénieur, je fais toutes mes études en alternance"
Témoignage

Alexandre : "Du BTS au diplôme d'ingénieur, je fais toutes mes études en alternance"

Envoyer cet article à un ami
Alexandre, 22 ans, ingénieur apprenti au CNAM Picardie prépare un diplôme d'ingénieur informatique après son BTS également obtenu par la voie de l'apprentissage. // © Worldskills France _Aurelia Blanc
Alexandre, 22 ans, ingénieur apprenti au CNAM Picardie prépare un diplôme d'ingénieur informatique après son BTS également obtenu par la voie de l'apprentissage. // © Worldskills France _Aurelia Blanc

Alexandre, 22 ans, entame sa 5e année d'études supérieures en alternance et se prépare à devenir ingénieur diplômé du CNAM en 2017. Un choix qui permet à l'apprenti d'apprendre tout en étant rémunéré.

Alexandre suit actuellement sa 3e année d'études d'ingénieur au CNAM Picardie, en partenariat avec l'ITII, l'Institut des techniques d'ingénieur de l'industrie et le centre de formation Promeo. Un sacré retournement de situation pour ce jeune homme de 22 ans qui, bac en poche, avait préféré se lancer directement dans la vie active ! 

Un job qui donne goût aux études

"J'ai, par défaut, passé un bac STG spécialité marketing [devenu bac STMG] en 2012, mais les études n'étaient pas ma priorité à l'époque", explique Alexandre. "Je suis donc parti travailler en usine durant quelques mois juste après le bac. Mon job ? Je tapais 8 heures par jour sur des tuiles pour tester leur résistance ! Cette expérience m'a fait réfléchir et donné très envie de poursuivre des études. Elle m'a aussi forgée une motivation à toute épreuve !"

Consulter nos offres en alternance

Alexandre a alors repris le chemin des études en s'inscrivant au centre de formation Promeo de Beauvais pour préparer en alternance le BTS services informatiques en organisation (BTS SIO). "Je me suis toujours débrouillé en informatique mais au lycée, on m'a refusé le bac S pour étudier dans ce domaine."

L'alternance : gagner un salaire et de la maturité

Alexandre a préparé son BTS en alternance, une semaine en formation et une semaine en entreprise, en travaillant dans une PME, La Brosse et Dupont, un fabricant et distributeur de balais, brosses et tapis. "J'ai trouvé mon contrat d'apprentissage dans cette entreprise grâce au réseau du centre de formation qui m'a mis en relation. J'ai ensuite eu un entretien téléphonique puis physique avec mon futur chef de service, le responsable du service infrastructures et systèmes de la société."

Les trois missions d'Alexandre dans son entreprise d'accueil : l'assistance informatique aux utilisateurs, l'installation de postes informatiques et la participation à des projets du service. "On ne peut pas réduire l'alternance à la rémunération pendant sa formation. Bien sûr je suis payé. Mais l'alternance me fait surtout acquérir de la maturité", confie Alexandre. "J'ai ainsi appris à être productif, à travailler en équipe, à m'affirmer à 20 ans face à des collègues plus expérimentés de 35 ans… Je suis sorti changé de mon BTS en alternance grâce à cette immersion en milieu professionnel." Reconnaissant, Alexandre confie qu'il consulte encore le tuteur de son ancienne entreprise : "C'est plus qu'un tuteur, disons un mentor. Il m'a tellement aidé à m'épanouir au travail".

On ne peut pas réduire l'alternance à la rémunération pendant sa formation.

Combler les lacunes en maths pour viser une école d'ingénieurs

Dès sa 2e année de BTS Alexandre a suivi l'option Maths pour avoir les capacités de réussir par la suite le concours d'entrée en école d'ingénieurs. "Faire une école d'ingénieurs, j'y songeais mais je connaissais mes lacunes en maths." Alexandre bûche donc pour se mettre à niveau et se familiariser avec les équations différentielles, les nombres complexes ou les études de fonction. Il faut faire vite : les concours commencent dès le mois de février.

Alexandre est accepté dans l'école d'ingénieurs qu'il visait, sous réserve de trouver une entreprise. "Je me suis mis en recherche d'une nouvelle entreprise, sans aide cette fois-ci : je l'ai trouvée en 15 jours ! Dès le mois d'avril, j'avais une promesse d'embauche pour le mois de septembre chez Autoliv France, un groupe mondial d'origine suédoise fabricant de matériel de sécurité." Voilà Alexandre reparti pour un minimum de 3 ans d'études en alternance ! 

Ingénieur apprenti mais déjà des responsabilités

Dans sa nouvelle entreprise les missions d'Alexandre désormais ingénieur apprenti sont très différentes : "Je m'occupe de gérer toute l'informatique structures et réseaux de l'entreprise sur un site qui emploie 800 personnes. Je reste apprenti mais j'ai déjà un rôle d'ingénieur et de gestion de projets".

Actuellement, il travaille ainsi à un projet de refonte de l'architecture réseau de la société. "Cela exige beaucoup de méthode : planning, plan d'action, allocation de ressources, gestion d'un budget, gestion d'une équipe…". Si tout va bien Alexandre sera ingénieur diplômé en septembre 2017. "Mais la dernière année d'études ne sera pas la plus facile : je passerai les 8 derniers mois non-stop en entreprise à gérer un projet d'ingénieur qui donnera lieu à la présentation d'un mémoire devant un jury en septembre 2017."

À ce stade, le jeune homme confesse une soif d'expériences variées : "Je ne resterai probablement pas dans mon entreprise actuelle à l'issue de ma formation", explique Alexandre très tenté par une expérience professionnelle à l'étranger. "Cela fait partie de mes projets mais je n'exclue pas non plus de continuer plus loin mes études et de me lancer dans un doctorat. Je scrute les offres d'emplois, j'ai déjà reçu 5 ou 6 propositions depuis un an."

Le dynamisme d'Alexandre l'a poussé à participer depuis trois ans aux Olympiades des métiers : champion de Picardie, champion de France, classé 10e dans le top 10 de la dernière compétition mondiale à São Paulo au Brésil en 2015, Alexandre est sélectionné pour représenter la France en décembre 2016 à la compétition européenne des EuroSkills à Göteborg, en Suède !