1. Les meilleurs masters à la fac en arts, langues et lettres
Bancs d’essai

Les meilleurs masters à la fac en arts, langues et lettres

Envoyer cet article à un ami
Quels sont les meilleurs master en arts, langues et lettres ? Ici, une étudiante en master MEEF musique de l'université de Tours. // © Myr Muratet/ Divergence pour l'Etudiant
Quels sont les meilleurs master en arts, langues et lettres ? Ici, une étudiante en master MEEF musique de l'université de Tours. // © Myr Muratet/ Divergence pour l'Etudiant

Dans le domaine de l'art, des lettres et des langues, sur quels masters miser si vous vous préoccupez de sélectivité, d'insertion professionnelle et de suivi des diplômés ? Notre sélection.

Pour établir nos tableaux, nous avons demandé aux universités de sélectionner plusieurs masters parmi l'ensemble de leur offre. Les critères indiqués pour permettre à ces établissements de répondre à notre questionnaire étaient la sélectivité, l'insertion professionnelle et le suivi des diplômés.

Pour accéder à notre tableau interactif des meilleurs masters à la fac.

À partir de leur sélection, nous avons écarté certaines formations trop restrictives (notamment celles qui ne proposent que de la formation continue), ainsi que celles pour lesquelles les informations et les pièces transmises étaient insuffisantes.

Combien gagnent les titulaires d’un master en lettres, langues, arts ?

Masterssalaires brut annuels*
Arts24.900 €
Cultures et langues régionalesNS
Français, langue étrangère23.400 €
Langues et littératures anciennesNS
Langues et littératures étrangères26.500 €
Langues et littératures françaises 25.000 €
Langues étrangères appliquées 27.000 €
Littérature générale et comparée NS
Pluri-langues28.200 €
Pluri-lettres, langues, sciences humaines24.500 €
Pluri-lettres, sciences du langage, arts22.400 €
Sciences du langage, linguistique23.400 €
Moyenne de l’ensemble des masters en lettres, langues, arts25.500 €

*Ce salaire annuel brut est calculé à partir du salaire mensuel net à trente mois, primes comprises, correspondant aux valeurs médianes sur les emplois à temps plein. NS : non significatif (nombre de répondants inférieur à 30).
Source : ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de l’Innovation. Enquête d’insertion professionnelle des diplômés de l’université 2014.

Lire aussi : Les meilleurs masters à la fac : 257 formations au banc d'essai