Actu

À l'École nationale supérieure de la nature et du paysage de Blois : réécoutez la série de la semaine de "Grantanfi" (France Culture)

publié le 07 février 2014
3 min

Pour sa deuxième saison, “Grantanfi”, l’émission “campus” de France Culture dont l’Etudiant est partenaire, devient quotidienne et vous donne rendez-vous du lundi au vendredi de 10h50 à 11h00. Au programme du 3 au 7 février 2014 : “Blois : les bâtisseurs de paysage”.

Logo Grantanfi - France CultureChaque semaine, Grantanfi met un établissement d'enseignement supérieur à l'honneur et explore sa singularité en 5 épisodes (lire l'interview de Martin Quenehen, producteur de l'émission). Découvrez ici le programme de émissions de la semaine, puis leurs podcast si vous les avez ratées ou si vous souhaitez les réécouter !

Lundi 3 février 2014

Épisode 1 : un cutter, du bristol et un crayon à papier : voilà donc les outils des étudiants de 1re année de l'ENSNP (l'École nationale supérieure de la nature et du paysage) de Blois. Leurs conversations bourdonnent dans le grand atelier où je les découvre armés de leurs outils rudimentaires et attablés devant des morceaux de polystyrène. Ni bottes en caoutchouc, ni sécateurs, ni bulldozers, aujourd'hui les apprentis paysagistes se confrontent à la matière sur son versant le plus abstrait.

Mardi 4 février 2014

Épisode 2 : expert en botanique, au point d'être devenu juré du concours du plus beau Camélia britannique, Nicolas met son savoir éclectique d'ingénieur paysagiste en formation au service d'un exercice complexe : retisser un jardin public en lambeaux dans une commune de la proche banlieue parisienne... Mais pour qui Nicolas et ses camarades, étudiants de 2e année à l'ENSNP de Blois, se prennent-ils, à prétendre faire palpiter la terre et redessiner la ville ?

Mercredi 5 février 2014

Épisode 3 : ce matin dans l'atelier des 3e années on se croirait dans L'arbre, le maire et la médiathèque de Rohmer. Le maire est d'ailleurs là, parmi les membres du jury qui inspecte les projets des étudiants et passe en revue plans-masses et autres perspectives axonométriques. Sans oublier bien sûr les coupes transversales sur les graminées... C'est que les apprentis paysagistes se frottent dans cet exercice grandeur nature au paysage urbain et l'espace public.

Jeudi 6 février 2014

Épisode 4 : en 5e année de l'ENSNP (l'École nationale supérieure de la nature et du paysage) de Blois, le travail collectif laisse place à la solitude du TFE : le travail de fin d'étude. Ainsi, penchés chacun sur leur tablette graphique, leurs croquis ou leurs perspectives axonométriques, Romain, Claire et Roxanne bûchent sur un projet qui doit refléter non seulement l'étendue de leurs savoir-faire techniques, mais aussi leur génie d'ingénieurs paysagistes.

Vendredi 7 février 2014

Épisode 5 : à l'extérieur, le coteau Augustin-Thierry offre un terrain de jeu botanique aux étudiants de l'École nationale supérieure de la nature et du paysage de Blois. Mais cette école ressemble elle-même à un vaste terrain de jeu, où ne manquent ni les crayons de couleur, ni les ordinateurs... Il s'y joue cependant des choses sérieuses, et d'abord l'avenir des futurs – et même des derniers – "ingénieurs" paysagistes (puisque ce titre va disparaître au profit de celui de Paysagiste d'Etat, dont la formation sera réduite de cinq à trois ans... Les apprentis paysagistes ne seraient donc pas comme les arbres, qui, eux, prennent leur temps pour s'enraciner et déployer leur ramure vers le ciel ?

À consulter aussi :
- Retrouvez les émissions 2013-2014 déjà diffusées de "Grantanfi".

Vous aimerez aussi

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !