À l'École nationale vétérinaire de Maisons-Alfort : réécoutez la série de "Grantanfi" (France Culture)

publié le 28 Février 2014
3 min

Pour sa deuxième saison, “Grantanfi”, l’émission “campus” de France Culture dont l’Etudiant est partenaire, devient quotidienne et vous donne rendez-vous du lundi au vendredi de 10h50 à 11h00. Au programme du 24 au 28 février 2014 : "Le bestiaire de Maisons-Alfort".

Logo Grantanfi - France Culture

Chaque semaine, Grantanfi met un établissement d'enseignement supérieur à l'honneur et explore sa singularité en 5 épisodes (lire l'interview de Martin Quenehen, producteur de l'émission). Découvrez ici le programme de émissions de la semaine, puis leurs podcast si vous les avez ratées ou si vous souhaitez les réécouter !

Lundi 24 février

Épisode 1 : une octogénaire traîne son petit chien grelottant en direction de l'hôpital vétérinaire de Maisons-Alfort... Mais je n'ai pas comme elle rendez-vous avec un spécialiste de médecine canine. L'homme qui m'attend dans sa blouse blanche, un stéthoscope minuscule autour du cou, enseigne à ses étudiants comment soigner les NAC – les nouveaux animaux de compagnie. Les patients de Charly Pignon sont en effet des serpents, des furets ou des lapins d'appartement.

Mardi 25 février

Épidode 2 : Coco le volatile se mutile. Mais avant de lui refaire une minerve sur-mesure, Amaury, étudiant en médecine vétérinaire et amateur de NAC (ces “nouveaux animaux de compagnie”) explore le quotidien de ce cacatoès à la huppe rose en compagnie de son maître et de son professeur, Charly Pignon, pour mieux cerner ses angoisses...

Mercredi 26 février

Épisode 3 : au cœur du campus de l'École nationale vétérinaire de Maisons-Alfort, accolé aux écuries, se trouve un étrange outil pédagogique, un musée. Le musée Fragonard est un cabinet de curiosités à la fois sublime et inquiétant, où parmi squelettes, mandibules et autres moulages d'intestins géants, les apprentis vétérinaires s'enseignent en compagnie de son conservateur, l'anatomiste Christophe Degueurce, en dévisageant des cyclopes et même une véritable sirène plongée dans le formol.

Jeudi 27 février

Épisode 4 : “On est comme des vaches”, glisse, non sans ironie, le professeur de pathologie du bétail Yves Millemann, en tendant un seau remplit d'un liquide mousseux et blanchâtre à une vache efflanquée... À première vue, il administre les remèdes comme le font ses collègues avec n'importe quel hominidé. Sauf que ses patients pèsent quand même 500 kg, portent des cornes et dorment dans une étable.

Vendredi 28 février

Épisode 5 : Clémence remplit une seringue et dialogue avec son professeur de pathologie du bétail dans un sabir d'apothicaire... Ensuite, chaussée de ses épaisses bottes en caoutchouc kaki, elle entre dans un petit enclos où deux veaux malingres tournent en rond sur leur lit de paille, et elle se lance soudain dans un étrange rodéo.

À consulter aussi :
- Retrouvez les émissions 2013-2014 déjà diffusées de "Grantanfi".

Articles les plus lus

A la Une écoles spécialisées

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !