1. Se loger à Paris : au Forum étudiant, autant d’attente que pour le nouvel iPhone
Reportage

Se loger à Paris : au Forum étudiant, autant d’attente que pour le nouvel iPhone

Envoyer cet article à un ami
Le Forum étudiant à Paris 2016 : un dispositif qui attire beaucoup de jeunes en quête d'un logement. // © Etienne Gless
Le Forum étudiant à Paris 2016 : un dispositif qui attire beaucoup de jeunes en quête d'un logement. // © Etienne Gless

La quête d'un logement pour la rentrée universitaire est l'obsession numéro 1 des jeunes qui patientent parfois depuis 4 h du matin au Forum étudiant à Paris. Celui-ci se tient sur le parvis de l'Hôtel de Ville jusqu'au 8 septembre.

“Ici, c'est un peu comme dans ‘Battle Royale’, le film japonais ! Je suis venue faire la queue à 4 h 30 du matin sur le parvis de l'Hôtel de Ville, en croyant être parmi les premiers à l'ouverture du Forum étudiant. Mais des gens dormaient déjà sur place !” Marine, 19 ans, arrive de Bayonne et patiente depuis au moins sept heures. Dans une main, son précieux ticket – le numéro 34. Dans l'autre, son dossier social étudiant.

Étudiante en deuxième année de licence à l'INALCO, Marine a passé dix heures dans le bus avant de venir camper sur le parvis de la mairie de Paris. Pendant trois jours, du 6 au 8 septembre 2016, s'y tient le forum de la rentrée et du logement étudiant, organisé par le CROUS (centre régional des œuvres universitaires et scolaires) de Paris et la Ville.

Retour à la case départ

La pénurie de logements étudiants bon marché est endémique dans la capitale. Au classement des villes où il fait bon étudier de l'Etudiant, Paris arrive en bas de tableau sur ce critère… Par conséquent, la bataille est rude entre les candidats et aucune faiblesse n'est permise. “Je n'ai pas touché ma bourse durant les vacances, poursuit Marine. Du coup, je ne pouvais pas payer les deux mois de loyer d'été et j'ai dû abandonner ma chambre en résidence universitaire.” Elle a donc été obligée de refaire les démarches pour obtenir un autre logement. “J'espère qu'il sera aussi bien situé que celui de l'an dernier : j'étais à 15 minutes à pied de mon établissement, dans le XIIIe arrondissemlent de Paris : c'était top.”

Job obligé pour boucler le budget

Marine est boursière échelon 3. “L'an passé, ma bourse de 320 € ne suffisait pas à couvrir mon loyer mensuel qui était de 350 €. Mes parents m'avaient aidée pour boucler mon budget. Mais cette année, je vais devoir trouver un job étudiant”, se résout Marine.

Cela tombe bien : des entreprises proposent des emplois sur le forum. Les grandes enseignes du commerce, comme Leclerc, Leroy Merlin ou Casino, recrutent sur place. Des sociétés d'accueil en entreprise ou d'hôtes(se)s privilégient également l'embauche d'étudiants. “Nous avons des missions régulières ou ponctuelles à leur proposer lors de grands événements comme les salons professionnels”, explique Houda Khalil-Mimouni, responsable sourcing et communication RH de Phone Régie. Des sociétés de services à domicile, tel le groupe O2, proposent aussi des CDI (contrats à durée indéterminée) à temps partiel pour les jeunes qui recherchent un boulot compatible avec leurs études.

Coût de la vie à Paris : “un choc”

Dans la matinée, l'affluence gagne les stands dédiés à la vie associative (Unis-Cité, qui propose des missions de service civique, le réseau Animafac, le collectif Youth We Can…), à la santé (médecine préventive des universités, mutuelles étudiantes…) ou encore aux loisirs et à la vie culturelle (Gym suédoise, Ciné fac, Just Kiff Dancing…). Mais rien à voir avec la file qui s'allonge devant les espaces CROUS d'Île-de-France. À midi, il fallait compter deux heures d'attente.

“Pour beaucoup d'étudiants qui arrivent d'une autre académie, le coût de la vie à Paris est un réel choc”, remarque Zoé, étudiante en M2 de géographie à l'université Paris-Diderot et présidente de l'AGEP (Association générale des étudiants de Paris). “Beaucoup de jeunes qui arrivent dans la capitale ne veulent pas se loger en banlieue parisienne. Nous essayons de leur trouver une solution d'hébergement à moins de trente minutes de leur lieu d'études. Pour étudier à la Sorbonne, il vaut souvent mieux loger à Bagneux qu'à Paris XXe”, explique une chargée de mission du CROUS de Paris.

Système D

Même pour les étudiants de Paris, la recherche de logement peut être une galère. Ainsi, Mounya, 21 ans, étudiante en M1 à Sciences po, revient d'une année à l'étranger. Avec deux amies, elle est arrivée à 5 h au forum. “Les deux premières années, nous étions logées dans une résidence universitaire, Sciences po ayant un accord avec le CROUS. Mais à partir du master, nous ne sommes plus accompagnées.” Malgré des démarches entreprises dès le mois de mars, Mounya n'a toujours pas de réponse… alors que la rentrée à Sciences po avait lieu le 29 août. “C'est stressant de commencer son master en dormant sur le canapé d'une copine !” résume Amyna, une amie de Mounya.

Mounya, 21 ans, étudiante en M1 à Science Po Paris :

Mounya, 21 ans, étudiante en M1 à Sciences po, a patienté cinq mois pour obtenir un logement du CROUS à Paris. // © Etienne Gless

Face à la pénurie, les plans B logement se multiplient : offres de chambre dans le secteur privé, “cafés colocs”, plates-formes de mise en relation comme log-etudiant… Le forum en réunit quelques-uns. Des aides financières existent également. L'État, par exemple, peut apporter sa garantie grâce au dispositif CLE (caution locative étudiante).

Croisée un peu plus tard, Mounya – folle de joie – avait obtenu une réponse favorable du CROUS : “Vous vous rendez compte, on m'a attribué un logement au cœur de Paris dans le Ve arrondissement !” s'exclame la jeune boursière. Un vrai happy end ! 

En pratique

Espace logement du CROUS, jobs étudiants, aide aux démarches administratives… Le Forum étudiant de Paris réunit les services parisiens de la vie étudiante pour vous faciliter la rentrée. Vous y trouverez aussi des bons plans sportifs et culturels.
Date :
Lieu : parvis de l'Hôtel de Ville (mairie de Paris).
Prix : gratuit.