1. CAP couvreur
Boîte à outils

CAP couvreur

Envoyer cet article à un ami

Besoin de mieux connaître le CAP ? Voici, en un clin d’œil, les infos à connaître avant de vous lancer. A noter, la rubrique "Les chiffres clés" reprend les résultats de la session 2014-2015, fournis par le Cereq (Centre d'études et de recherches sur les qualifications).

Où se former au CAP couvreur

Plus d’une centaine d'établissements proposent cette formation en alternance.

Pour trouver votre futur établissement : 
fleche-rouge pour une formation en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, consultez notre annuaire de l’alternance.

Les chiffres clés du CAP couvreur

- Effectif : 1734 (en apprentissage)
- Taux de réussite : 76 % (en apprentissage)

Le niveau d'entrée du CAP couvreur

- niveau troisième

Le programme du CAP couvreur

fleche-rouge Enseignement professionnel :
- Analyse d’une situation professionnelle
- Réalisation d’ouvrages courants
- Réalisation d’ouvrages annexes
fleche-rouge Enseignement général :
- Français et histoire géographie
- Mathématiques-sciences
- Éducation physique et sportive
fleche-rouge Enseignement facultatif :
- Langue vivante étrangère

 

Les débouchés du CAP couvreur

Le titulaire de ce CAP est un ouvrier professionnel du bâtiment. Après les travaux de charpente, il fabrique ou répare la toiture afin de protéger le bâtiment et d’en assurer l’étanchéité. Il a pour missions de placer les échafaudages, préparer la toiture, fixer les matériaux de couverture (tuiles, ardoises…) et appliquer les produits de protection. 

fleche-rouge Exemples de métiers : couvreur(se), couvreur(se) poseur(se) de panneaux solaires, monteur(se) de panneaux photovoltaïques, zingueur(se).

fleche-rouge Poursuite d'études : MC zinguerie - bac pro interventions sur le patrimoine bâti, option couverture - BP couvreur