Dessinateur(rice) industriel(le)

Industrie
Niveau d'études nécessaire
bac+2
Salaire moyen
de 2.000 à 2.500 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Industrie
Niveau d’études minimal Bac+2
Bac conseillé Bac pro, S, STI2D
Alternance Oui
Sélectivité des études Moyenne
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant De 2.000 à 2.500 €

Il est bien loin le temps où le dessinateur industriel “dessinait” au crayon. Aujourd’hui, l’ordinateur, la CAO et le DAO (la conception et le dessin assistés par ordinateur) tiennent une place de choix.

Ce technicien de bureau d’études représente et définit les objets à fabriquer, conçus en amont par les ingénieurs. Un levier de vitesses, un circuit électronique… Il calcule les caractéristiques des différentes pièces et les assemble virtuellement sur ordinateur. Une fois finalisés, ses dessins serviront à la fabrication de prototypes et, si tout va bien, de séries commercialisables.

Pour accomplir sa tâche, le dessinateur industriel s’appuie sur un cahier des charges indiquant la forme générale de la pièce, les fonctions qu’elle doit remplir, les matériaux qui la composeront…

La profession compte trois fonctions différentes : le dessinateur d’études élabore les plans détaillés de chaque pièce, le dessinateur d’exécution reproduit les dessins définitifs, et le dessinateur projeteur est généralement le chef d’équipe.

Ses compétences

Concevoir, dessiner, planifier.

Sa formation

Les entreprises recherchent des titulaires de diplômes bac+2 ou bac+3, notamment le BTS conception de produits industriels, le DUT génie mécanique et productique, la licence pro création industrielle et CAO à Nîmes (30), la licence pro CMAO à Annecy (74), la licence pro mécanique, spécialité CAO et modélisation numérique à l’université d’Artois (62), et les licences professionnelles de production industrielle.

 

Autres témoignages