1. Alternance, apprentissage : comment organiser sa recherche d’un contrat ?
Décryptage

Alternance, apprentissage : comment organiser sa recherche d’un contrat ?

Envoyer cet article à un ami

À quelques jours de la la rentrée, les étudiants qui ont choisi la formule de l'alternance sont encore nombreux à continuer de chercher leur contrat… Comment s’y prendre, à qui s’adresser ? Nos conseils et recommandations.

En ce début de mois de septembre, Romain cherche une école pour préparer un BTS informatique en alternance. Romain est un chanceux : il a déjà trouvé une entreprise qui souhaite l’accueillir en contrat d’apprentissage, et il doit maintenant trouver une école pour l'accueillir.

Mais pour la majorité des jeunes, le choix d’une école n’est que la 1re étape, avant celle de la recherche d’une entreprise. Une recherche en tous points aussi difficile que la recherche d’un emploi.

Merci mon CFA

Les parcours des jeunes qui ont décroché leur contrat sont variés : un tel a trouvé son contrat sur un site de petites annonces, un autre a rencontré son recruteur sur un salon, un autre encore n’a eu qu’à convaincre le recruteur dont le contact lui avait été donné par l’école. Un jeune en alternance sur 5 trouve en effet son entreprise par l’intermédiaire de son école.

Pour l’entreprise, c’est un gain de temps appréciable puisque l’école fait déjà un travail de présélection. Pour le jeune, c’est évidemment très confortable puisqu’il évite un long travail de prospection. Mais il doit quand même réussir à convaincre le recruteur lors des différents entretiens.

Surfer sur le Net

Que faire si l’école n’a pas de contrats à proposer ? Une fois identifié le profil de poste qui peut correspondre au diplôme préparé, et les entreprises susceptibles d’être intéressées – l’aide de l’école est précieuse à cette étape - , la quête du contrat peut commencer. Comme pour la recherche d’un emploi, celle d’un contrat en alternance commence sur le net.

Les plus grandes entreprises comme EDF, Veolia, PSA, Accor, Axa, ont des sites dédiés à leur recrutement, sur lesquels il faut exercer une veille régulière notamment parce que la plupart d’entre elles recrutent en alternance aussi bien sur leurs métiers traditionnels (ingénierie pour EDF, restauration pour Accor) que sur les métiers de support communs à toutes les entreprises (gestion RH, comptabilité, informatique).

Certains sites spécialisés, comme celui de letudiant.fr, proposent aussi des annonces provenant de différentes entreprises. À consulter également, le portail de l’alternance lancé par le ministère de l’emploi. Actrices de l’alternance, la plupart des régionsmettent elles aussi en ligne sur leur site ou sur des sites dédiés des annonces de recrutement.

Sortir de chez soi

En parallèle de cette recherche en ligne, il est intéressant de se rendre également dans les ANPE, CIJ (Centre information jeunesse), missions locales et autres maisons de l'emploi pour y trouver des conseils et des contacts de recruteur. Les forums et autres salons de recrutement sont tout aussi incontournables, même quand ils ne sont pas particulièrement dédiés aux formations en alternance. Il est souvent possible de trouver dans ces lieux "ressources" des conseils sur l’écriture d’une lettre de motivation ou la présentation de son CV.

Activer ses réseaux

Dernière piste pour décrocher son contrat en alternance : faire fonctionner son réseau. Même quand on n’a pas un père DRH ou une mère députée, il est toujours important de communiquer autour de soi sur sa recherche. Non pas pour réclamer un contrat, ce qui en général n'a pour résultat que d'embarrasser la personne sollicitée, mais plutôt pour faire connaître votre projet, faire remonter les informations sur le "marché caché" de l'emploi ou tout simplement vous faire conseiller.

Le voisin, votre tante ou l’ami de votre grande sœur, informés de votre recherche, peuvent vous aiguiller vers des entreprises auxquelles vous n’auriez pas pensé. Il faut enfin ne pas oublier de se créer des profils sur les réseaux sociaux professionnels les plus connus d'entre eux comme Viadeo, Linkedin, etc.

S’or-ga-ni-ser

Pour trouver un contrat en alternance il n’est par rare d’avoir à envoyer plusieurs dizaines de CV, et quand un recruteur appelle un postulant, il s’attend à ce que celui-ci l’identifie rapidement. D’où l’intérêt de tenir à jour un "carnet de bord" de ses recherches, pour noter les contacts pris, la nature de ces contacts (mail, contact direct par démarchage, appel téléphonique). Indispensable pour organiser ses relances, ce carnet de bord vous aidera à considérer votre recherche de contrat comme un vrai professionnel. Exactement ce que les recruteurs attendent de vous !



Savoir vendre son contrat en alternance.
Il faut toujours joindre à sa candidature la plaquette de l’école dans laquelle on souhaite se former, ou à défaut, l’adresse Internet du site de cette école. Car dans le cas d’un recrutement en alternance, le candidat recruté l’est au moins autant pour son expérience et sa personnalité que pour ce qu’il va pouvoir apporter à l’entreprise tout au long de sa formation. Le futur employeur a donc besoin de savoir de quoi celle-ci sera faite.Il ne faut pas hésiter non plus à rappeler à l’entreprise quels avantages elle peut avoir à recruter un apprenti ou un jeune en contrat de professionnalisation. Primes à l’embauche, allègements de charges : l’interlocuteur appréciera cette démarche qui démontre que le postulant a conscience de ce à quoi il s’engage en recrutant un jeune en alternance.
Pour vous aider, vous pouvez imprimer et joindre à votre courrier au recruteur cette fiche pratique éditée par le secrétariat à l'emploi.