Newsletter

Jean Chambaz, élu président de Sorbonne université

Céline Authemayou
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Jean Chambaz, élu président de Sorbonne université
Actuel président de l'UPMC, Jean Chambaz prendra la tête d'une université de 54.000 étudiants. // ©  Nicolas Tavernier/REA
Le nouvel établissement Sorbonne université, qui verra le jour le 1er janvier 2018, connaît le nom de son nouveau président. C'est Jean Chambaz, actuel président de l'UPMC, qui a été élu à la tête de la nouvelle université, lundi 11 décembre 2017.

Jean Chambaz, président de l'UPMCSa liste, "Réunis pour Sorbonne université", était arrivée en tête des élections des conseils centraux et des conseils facultaires. Sans surprise, Jean Chambaz, actuel président de l'UPMC, a été élu président de Sorbonne université par le conseil d'administration de l'établissement, lundi 11 décembre 2017. Il a obtenu 25 voix sur 36 et faisait face à deux autres prétendants au poste : Jean-Yves Masson, qui a obtenu 8 voix, et Claude Montacié, qui en a obtenu 3. Sorbonne université, issue de la fusion de l'UPMC et de l'université Paris-Sorbonne, verra officiellement le jour le 1er janvier 2018.

Ce projet de rapprochement trouve son origine en 2015. À l'époque, lorsque les deux universités parisiennes s'engagent dans le processus, le mot "fusion" est encore tabou. Mais quelques mois plus tard, en mars 2016, Jean Chambaz et Barthélémy Jobert sont tous les deux réélus à la tête de leur université respective. Ils avaient fondé leur second mandat sur ce projet de rapprochement.

Objectif Idex au printemps 2018

Le 1er janvier  2018, Jean Chambaz, professeur de biologie cellulaire et président de la Curif (Coordination des universités de recherche intensive françaises), se retrouvera donc à la tête d'un mastodonte de 54.000 étudiants, 5.600 enseignants-chercheurs et chercheurs, 4.200 personnels administratifs.

Une avancée institutionnelle qui devrait peser lourd dans le dossier Idex, porté par la Comue Sorbonne Universités. En avril 2016, le regroupement parisien avait vu sa période probatoire prolongée de deux ans, le temps de mettre en œuvre la fusion des universités. Tout l'enjeu désormais est de structurer la Comue "Sorbonne Universités" autour de ce nouvel établissement.


Céline Authemayou | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires