1. Supérieur
  2. Prépas
  3. Prépa D1 et D2 : des cursus qui allient prépa et université
Boîte à outils

Prépa D1 et D2 : des cursus qui allient prépa et université

Envoyer cet article à un ami
Les prépas D1 et D2 permettent de bénéficier de connaissances et de méthodes de travail complémentaires. // © Adobe Stock/panitan
Les prépas D1 et D2 permettent de bénéficier de connaissances et de méthodes de travail complémentaires. // © Adobe Stock/panitan

Un pied à la fac et un pied en prépa, les filières D1 et D2 représentent une lourde charge de travail. À la clé : des connaissances et des méthodes de travail complémentaires qui ouvrent à de nombreux débouchés.

Les prépas D1 et D2, encore peu connues, font figure d’ovni dans le paysage de l’enseignement supérieur. Ces filières vous permettent d’allier la prépa à un cursus universitaire. La D1, dédiée à la préparation de l’ENS Rennes (35), est axée sur l'économie, le droit et le management. La D2 prépare quant à elle à l’ENS Paris-Saclay (ex-Cachan), avec des cours d’économie et de gestion.

Particularité de ces filières : en plus des cours de prépa délivrés dans un lycée, vous irez dans une université partenaire pour suivre une licence d’économie ou de droit. Vous bénéficierez ainsi de connaissances et de méthodes de travail complémentaires. À la fin de ce parcours, et à condition de réussir les examens universitaires, vous validez les deux années de licence.

Suivre un tel cursus nécessite par conséquent une réelle capacité de travail, d’adaptation et d’organisation. Sans oublier une certaine autonomie pour suivre des cours en amphithéâtre. Vous devrez jongler entre vos deux formations, réussir vos "colles" en prépa comme vos partiels à la fac. Les prépas D1 et D2 sont d’ailleurs très sélectives.

Lire aussi : Classement 2020 des meilleures prépas grandes écoles

Pour les profils juridiques : la prépa D1

La prépa D1 recrute en majorité des bacheliers ES, mais aussi quelques S, voire des L et des STMG. Les étudiants passent environ trois jours par semaine à l’université, en licence de droit ou plus rarement en licence AES (Administration économique et sociale). À cela s’ajoute une quinzaine d’heures de cours en prépa : droit civil, économie, langues, méthodologie, culture générale…

En France, une vingtaine de lycées proposent cette formation, comme le lycée Gustave Eiffel, à Bordeaux (33), le lycée Juliette Récamier, à Lyon (69), le lycée Jean Perrin, à Marseille (13), le lycée Ozenne, à Toulouse (31), ou encore l’ENC Bessières et le lycée Turgot, à Paris (75). À Lille (59), le lycée Marcq Institution s’est allié à la fac de droit de l’Université Catholique de Lille afin d’ouvrir la première prépa D1 des Hauts-de-France à la rentrée 2020.

Bien que cette prépa soit conçue pour intégrer l’Ecole Normale Supérieure de Rennes, d’autres débouchés s’ouvrent à vous si vous ne décrochez pas le concours. Vos deux années de licence en poche, vous pouvez vous tourner vers l’université, afin d’intégrer une fac de droit. Une place vous est d’ailleurs réservée dans l’université où vous avez validé vos deux premières années. Il est également possible de poursuivre en L3 information et communication au Celsa. Vous pouvez aussi passer des concours d’écoles de commerce, d’écoles de journalisme ou encore de certains IEP.

Lire aussi : La prépa, c'est quoi ?

Pour les économistes : la prépa D2

La prépa D2 recrute principalement des bacheliers ES, mais aussi des S, voire des STMG. Les étudiants passent environ trois jours par semaine en licence d’économie et gestion ou plus rarement en licence de MIASHS (mathématiques et informatiques appliquées aux sciences humaines et sociales). À cela s’ajoute une quinzaine d’heures de cours en prépa : mathématiques et statistiques, analyse monétaire et/ou politique économique, économie, langue, méthodologie, culture générale…

En France, une vingtaine de lycées proposent cette formation, comme le lycée Gustave Eiffel à Bordeaux, le lycée Juliette Récamier à Lyon, le lycée Jean Perrin à Marseille, le lycée Ozenne à Toulouse, ou encore l’ENC Bessières et le lycée Turgot à Paris.

La prépa D2 est conçue pour préparer le concours de l’ENS Paris-Saclay (ex-Cachan). Cela dit, comme pour la prépa D1, d’autres voies s’ouvrent aux étudiants de ce cursus. Vos deux années de licence en poche, vous pouvez vous tourner vers l’université, afin d’intégrer une fac d’économie. Une place vous est d’ailleurs réservée dans l’université où vous avez validé vos deux premières années. Il est également possible de poursuivre en L3 information et communication au Celsa. Vous pourrez enfin passer les concours des écoles de commerce, de l’Ensai (École nationale de la statistique et de l'analyse de l'information et de certains IEP.