1. La prépa, c'est quoi ?
Décryptage

La prépa, c'est quoi ?

Envoyer cet article à un ami
La classe prépa : deux ou trois années intenses mais une expérience formatrice. // © DEEPOL by plainpicture/Andreas Pacek
La classe prépa : deux ou trois années intenses mais une expérience formatrice. // © DEEPOL by plainpicture/Andreas Pacek

Vouloir décrire la classe préparatoire aux grandes écoles, c’est se retrouver très vite face aux clichés. On y travaille beaucoup, on est formatés… Ce serait passer à côté de l’expérience collective et individuelle qu’offrent les CPGE, toutes filières confondues (scientifiques, littéraires, économiques et commerciales), dont vous ressortirez transformé.

Vous ne quitterez pas la prépa comme vous l’avez intégrée. Outre le fait que vous laisserez la prépa derrière vous pour intégrer une école, vous aurez traversé, pendant deux à trois années, une expérience qui vous marquera pour longtemps.

Prépa vs. lycée : ce qui change

Durant les deux années prévues par la formation en classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE), vous allez suivre une série d’enseignements dans des disciplines souvent déjà abordées au lycée, certaines dont les intitulés pourront avoir été révisés ("histoire, géographie et géopolitique du monde contemporain" ou "culture générale" en ECS), et de nouvelles, en fonction de votre option ("sciences de l’ingénieur" en maths’ sup, "théâtre" en khâgne A/L…). Vous ne découvrirez pas un programme entièrement nouveau, mais retrouverez des sujets étudiés avant le bac. Cela constitue une base de connaissances que la CPGE porte à un autre niveau.

"La prépa, c’est un 'super bac' : on travaille les mêmes matières, mais dans de meilleures conditions et à un niveau beaucoup plus approfondi", confirme Laurent Foubert, professeur de mathématiques. Chaque point du programme est décortiqué, analysé, jusqu’à ce que les élèves se sentent à l’aise avec tous ses aspects. En prépa, vous emmagasinez des connaissances, vous développez votre culture pour les concours. De ce point de vue, ce n’est pas fondamentalement différent de ce que vous avez traversé pour arriver au bac. Et vous serez d’autant moins dépaysés que les CPGE sont, dans leur grande majorité, implantées dans des lycées.

Ce qui va véritablement changer en prépa, c’est la mise en place de nouvelles conditions indispensables à votre réussite. La première et la plus importante : l’organisation ! A vous de trouver, avec l’aide de vos professeurs, de votre entourage aussi, peut-être, une organisation qui vous convient. C’est-à-dire un emploi du temps équilibré, qui vous corresponde et réponde aux ambitions que vous vous êtes fixées (intégrer une école ou un groupe d’école).

Dès lors, une seule chose à faire : travailler ! "Je demande une attitude ‘TIC’ à mes étudiants, Travail, Intérêt et Constance. Tout cela ne sera productif que si vous vous nourrissez bien et que vous vous organisez des plages de détente, de sport…", conseille Grégory Dubois, professeur d’espagnol.

Lire aussi : Le classement 2020 des CPGE

En prépa : encadré comme jamais !

En prépa, l'enjeu est de parvenir à donner le meilleur de vous-même. Grâce à l’organisation que vous aurez choisie, d’abord, mais aussi parce que tout le contexte encourage à la concentration. Vous êtes au lycée, dans un cadre de vie que vous connaissez, à une échelle dont vous avez l’habitude.

C’est dans la classe que les choses changent. Plus d’examen (le bac) à préparer ensemble, mais un ou des concours… Dans la plupart des prépas, on est loin de la compétition généralisée souvent dénoncée, les élèves décrivent au contraire un climat de confiance, porté par des professeurs qui les connaissent bien, qui sont au fait des exigences des concours et des écoles visées.

Lire aussi : La classe préparatoire est-elle toujours une voie royale vers l'enseignement supérieur ?

Les professeurs de CPGE se décrivent d’ailleurs parfois eux-mêmes comme des coachs, guidant la classe collectivement et accompagnant les élèves individuellement. Vous ne traverserez pas pour autant un long fleuve tranquille en prépa !

La prépa, une expérience solitaire ?

On compare souvent la prépa à un marathon. Comme ces coureurs de fond, vous bénéficiez d’une longue préparation. Vous apprendrez qui vous êtes, comment vous travaillez, ce que vous êtes capable de donner pour atteindre un objectif, sur qui compter, là où sont vos limites… "La prépa, c’est une découverte de soi : plutôt positive en général, les étudiants découvrent qu’ils ont des capacités insoupçonnées de mémoire, de résistance à la pression et à la fatigue, de travail…", Anne-France L'Hénaff, professeur de culture générale. Paradoxalement, ces années de préparation académique exigeante sont un moment idéal pour penser à soi, réfléchir et travailler sur soi. "Pour moi, la prépa c'est une parenthèse de vie. Une période intense où chaque étudiante et chaque étudiant va apprendre à réellement se connaître", confirme Grégory Boublil, enseignant en mathématiques.

Lire aussi les témoignages d'élèves :
La prépa littéraire, "une intensité intellectuelle que je n'avais jamais connue"
La prépa scientifique: "j'ai eu des professeurs très bienveillants"
La prépa économique : "deux années exigeantes mais très formatrices"