1. Supérieur
  2. Prépas
  3. Quelles spécialités choisir pour se diriger vers une classe préparatoire économique et commerciale voie générale (ECG) ?
Partenariat

Quelles spécialités choisir pour se diriger vers une classe préparatoire économique et commerciale voie générale (ECG) ?

Envoyer cet article à un ami
Les nouvelles prépas économiques et commerciales voie générale accueilleront dès septembre 2021 les élèves issus de la réforme du bac. // © Jacob Lund/Adobe Stock
Les nouvelles prépas économiques et commerciales voie générale accueilleront dès septembre 2021 les élèves issus de la réforme du bac. // © Jacob Lund/Adobe Stock

La rentrée 2021 annonce du nouveau du côté des classes préparatoires économiques et commerciales (CPGE EC). En plus d’adapter leurs programmes à la réforme du bac, les prépas ECG (qui remplaceront les ECS et ECE) regarderont de près les spécialités que vous avez choisies au lycée. Alain Joyeux, président de l’association des professeurs des classes préparatoires économiques et commerciales (APHEC), vous explique ce qui va changer et vous conseille sur les parcours les plus adaptés.

La réforme du lycée, mise en place en septembre 2019, entraîne une disparition des séries générales au lycée. En conséquence, les classes préparatoires économiques et commerciales (CPGE EC) s’adaptent : les CPGE ECE et ECS fusionnent et deviennent les CPGE ECG (économiques et commerciales voie générale) à partir de 2021. Les actuelles ECT (voie technologique, accessibles aux bacheliers STMG) restent inchangées. Par ailleurs, les séries ECE et ECS continuent d’exister à la rentrée 2020.

Quel sera le contenu de la nouvelle CPGE ECG ?

Enseignements Horaires hebdomadaires
Culture générale (humanités, lettres et philosophie) 6h
Langue vivante A 3h
Langue vivante B 3h
Economie, sociologie et histoire du monde contemporain (ESH) 8h
OU
Histoire, géographie et géopolitique du monde contemporain (HGG) 7h
Mathématiques approfondies 9h
OU
Mathématiques appliquées 8h

La structure est simple : des enseignements de tronc commun (culture générale et langues vivantes, dont l’une est obligatoirement l’anglais) et des enseignements obligatoires au choix. Les lycées n’offriront pas toutes les combinaisons d’options mais celles-ci seront proposées aux candidats à l’échelle d’une académie. Il y aura ainsi quatre combinaisons possibles :

Mathématiques approfondies et HGG Mathématiques approfondies et ESH Mathématiques appliquées et HGG Mathématiques appliquées et ESH

Les offres de chaque lycée seront clairement affichées sur Parcoursup durant la session 2020–2021.
Un impératif au lycée : ne pas avoir abandonné les mathématiques en première et terminale.

Lire aussi : Nouveau bac : les sciences dominent toujours les choix de spécialités en première

Les CPGE ECG accueilleront ainsi trois profils différents du point de vue de cette discipline :

Les lycéens qui ont suivi en terminale la spécialité mathématiques plus l’option mathématiques expertes (9 heures au total) : ces profils se destineront prioritairement vers les mathématiques approfondies.

Les lycéens qui ont suivi en terminale la spécialité mathématiques (6 heures) : ceux-là choisiront indifféremment les mathématiques approfondies ou les mathématiques appliquées, en fonction du programme qui les attirera le plus.

Les lycéens qui ont abandonné la spécialité mathématiques en terminale et qui ont choisi l’option mathématiques complémentaires (3 heures) : ces élèves choisiront alors prioritairement les mathématiques appliquées en CPGE ECG.

Lire aussi : Le classement 2019 des prépa économiques et commerciales : quelle CPGE pour vous ?

En conséquence, il y aura aussi bien en mathématiques approfondies qu’en mathématiques appliquées des classes où les étudiants n’auront pas tous suivi le même nombre d’heures de mathématiques en terminale. Cela ne doit pas inquiéter : des moyens pour accompagner tous les étudiants, quel que soit leur niveau, sont prévus dans les CPGE pendant le premier semestre de première année.

Et pour les élèves ayant totalement abandonné les mathématiques en terminale ?

Pour eux, l’idéal sera de passer par une classe préparatoire littéraire. Des concours spécifiques (la BEL, Banque d’épreuves littéraires) leurs sont réservés pour entrer en grande école de management. Celles-ci souhaitent d’ailleurs développer ce recrutement.

Pour autant, chaque lycée sera libre de recruter les profils qu’il souhaite. Exceptionnellement, il se peut qu’un excellent élève en spécialité mathématique de première ayant abandonné cette discipline en terminale puisse être recruté en CPGE ECG, option mathématiques appliquées. Mais ces cas seront très probablement rares.

Lire aussi : Etes-vous fait(e) pour la spécialité mathématiques ?

Une grande liberté de choix pour les autres spécialités

A côté de la spécialité mathématiques ou en plus de l’option mathématiques complémentaires en terminale, les lycéens ont une totale liberté de choix. Qu’ils se fassent plaisir ! S’ils sont certains de leur projet d’aller en CPGE ECG, ils peuvent se diriger prioritairement vers les spécialités HGGSP ou SES.

Mais, un élève n’ayant suivi aucune de ces spécialités aura quand même toute sa place en CPGE ECG. Ainsi, un élève ayant par exemple choisi comme spécialités de terminale le couple mathématiques/physique-chimie (ou toute autre spécialité scientifique) sera tout aussi bien accueilli que celui qui aura suivi le couple humanités, lettre et philosophie/langues et littératures étrangères (ou toute autre spécialité de sciences humaines).

Des CPGE ECG ouvertes à tous les profils ?

Si le pré-requis mathématiques, à des niveaux divers, est incontournable, c’est la liberté de choix qui prévaut pour les autres spécialités. L’élève de terminale doit choisir les disciplines qui l’intéressent le plus et qui lui permettront de présenter un bon dossier équilibré à l’entrée en CPGE EC.

 // © aphec
// © aphec