1. Nouveau bac : les sciences dominent toujours les choix de spécialités en première
Décryptage

Nouveau bac : les sciences dominent toujours les choix de spécialités en première

Envoyer cet article à un ami
Presque 7 élèves sur 10 ont choisi la spécialité mathématiques en première générale. // © Adobe Stock/dekdoyjaidee
Presque 7 élèves sur 10 ont choisi la spécialité mathématiques en première générale. // © Adobe Stock/dekdoyjaidee

INFOGRAPHIES. Un peu plus de deux mois après la première rentrée du lycée nouvelle formule, on connaît enfin les statistiques officielles des spécialités que vous suivez. Si, dans l’ensemble, cela ne réserve pas de surprise, notamment sur l'importance des matières scientifiques, on trouve tout de même quelques chiffres très étonnants.

Les maths, toujours les maths. Sans surprise, les mathématiques sont la spécialité que vous suivez le plus en première générale. Selon une note du ministère de l'Éducation nationale, sur 346.000 élèves, vous êtes en effet 267.368 inscrits en mathématiques, soit presque 7 sur 10 ! C’est loin devant le reste du podium, constitué lui aussi de disciplines scientifiques : 182.772 en physique-chimie (46,7% des élèves de première y sont inscrits), et 165.843 en SVT (42,9%).

Découvrez le programme des spécialités du nouveau baccalauréat

Les nouvelles disciplines attirent moins

Dans la suite du classement, on retrouve les incontournables de l’ancien et du nouveau lycée : SES, histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques et langues, littérature et cultures étrangères et régionales. Parmi les nouvelles disciplines, proposées dans moins de lycées, deux ont été particulièrement demandées : humanités, littérature et philosophie (HLP, 70.000 inscrits) et numérique et sciences informatiques (NSI, 31.500).

À noter que si la spécialité arts est elle-aussi plébiscitée, avec presque 25.000 inscriptions, les élèves y sont assez inégalement répartis en fonction des disciplines : près de la moitié suit les arts plastiques, à peine 500 ont choisi la danse, et moins d’une centaine, les arts du cirque.

Nombre d'élèves par spécialités au lycée. // © L'Etudaint
Nombre d'élèves par spécialités au lycée. // © L'Etudaint

426 combinaisons de spécialités

Du côté des combinaisons de spécialités, vous avez été créatifs, avec un total de 426 menus composés ! Parmi eux, 70 ne sont suivis que par un seul élève. "Il faut 15 combinaisons pour retrouver 80% des élèves, et 32 pour en retrouver 90%", observe le ministère.

Les nouvelles matières vous offrant la possibilité d’enrichir vos parcours, vous avez par ailleurs été assez nombreux à combiner des spécialités scientifiques et littéraires ou sociales. Les maths, notamment, sont souvent associées à des disciplines non scientifiques.

Lire aussi : Réforme du bac : à Marseille, ils changent de lycée pour suivre leurs spécialités

Sans surprise, les sciences dominent toujours le lycée : plus d’un élève de première sur trois a composé un menu semblable au bac S (maths, physique-chimie et SVT ; maths, physique-chimie et sciences de l’ingénieur ; maths, physique-chimie et NSI ; etc.).

Les menus de spécialités des élèves de première générale 2019-2020. // © l'Etudiant
Les menus de spécialités des élèves de première générale 2019–2020. // © l'Etudiant

Inégalités entre les sexes et les origines sociales

Les sciences font d’ailleurs apparaître de réelles inégalités, notamment en fonction des sexes. On observe ainsi que les garçons demandent beaucoup plus souvent les maths, la physique-chimie, les NSI et les sciences de l’ingénieur. Les filles, au contraire, sont plus nombreuses à être inscrites en matières littéraires, artistiques et sociales. Dans certaines combinaisons, cela créé de réels problèmes de parité, allant jusqu’à 80% de filles (HGGSP, HLP et LLCER) ou 87% de garçons (maths, physique-chimie et NSI).

Lire aussi : Réforme du bac : peut-on changer de spécialité en première ?

Dernière surprise de cette note statistique : le même schéma existe en fonction des origines sociales des élèves. Plus les élèves sont issus d’un milieu favorisé, plus ils privilégient les spécialités scientifiques. À l’inverse, l’histoire-géo, la géopolitique et sciences politiques, la HLP ou les langues ont été préférées par les élèves d’origines plus modestes.

Les spécialités des élèves de première 2019-2020 selon les sexes. // © l'Etudiant
Les spécialités des élèves de première 2019–2020 selon les sexes. // © l'Etudiant

Retrouvez dans les librairies les livres "SOS, le nouveau lycée. La réforme décryptée" et "Le nouveau bac". Les réponses à toutes vos questions" dans les livres de l'Etudiant Editions.

Erratum : la biologie-écologie ne fait pas un flop
Dans une première version de cet article, nous relevions le très faible nombre d'élèves inscrits en biologie-écologie (22). Ils sont en réalité 2.202.
La note d'information de la direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), l'organe statistique du ministère de l'Éducation nationale, ne prenait pas en compte les données des lycées agricoles sous tutelle du ministère de l'Agriculture. Les 2.202 élèves de première générale agricole inscrits en spécialités mathématiques, physique-chimie et biologie-écologie ont donc été ajoutés à notre décompte.