1. Supérieur
  2. Prépas
  3. Rentrée 2020 : comment les classes préparatoires vont-elles accueillir les nouveaux bacheliers ?
Décryptage

Rentrée 2020 : comment les classes préparatoires vont-elles accueillir les nouveaux bacheliers ?

Envoyer cet article à un ami
En présentiel, en respectant les gestes barrière bien sûr, ou à distance, comment se passera la rentrée 2020 pour les élèves de prépa ? // © déliris/Adobe Stock
En présentiel, en respectant les gestes barrière bien sûr, ou à distance, comment se passera la rentrée 2020 pour les élèves de prépa ? // © déliris/Adobe Stock

#Rentrée2020. Les classes préparatoires aux grandes écoles réfléchissent à l'accueil des étudiants de première année en septembre. En raison de la situation sanitaire, les établissements et les associations de professeurs des classes préparatoires demeurent dans l'incertitude. Il faudra attendre fin août pour connaître les conditions exactes de l'accompagnement qui sera proposé aux néo-bacheliers.

Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) – économiques et commerciales, littéraires, scientifiques – se préparent à accueillir près de 42.000 étudiants à la rentrée de septembre. Les établissements ont conscience que les nouveaux bacheliers n'ont pas été en cours en présentiel depuis le mois de mars et qu'il sera important de leur proposer un accompagnement personnalisé et renforcé.

Une rentrée progressive

"Dans mon lycée, nous allons commencer le début de l'année scolaire plus en douceur que les autres années pour faire un état des lieux, explique Christine Pires, professeure d'espagnol au lycée Voltaire, à Orléans (45) et coordinatrice des langues à l'APHEC (Association des professeurs des classes préparatoires économiques et commerciales). Les élèves de première année arrivent après une longue période sans structure. La remise en route va être inévitablement beaucoup plus progressive que les autres années."

Cette rentrée progressive tout au long du mois de septembre permettra de déterminer si certains étudiants auront besoin d'une remise à niveau ou non. La professeure précise que cette préconisation est laissée à l'initiative personnelle de chaque chef d'établissement. Il n'existe encore aucune consigne officielle.

Lire aussi : Les trois scénarios de la rentrée en un coup d’œil

"Pour l'instant, l'organisation de la rentrée est laissée au libre arbitre des équipes pédagogiques des différents lycées qui décident d'aménager ou non la rentrée, continue Christine Pires. Une directive officielle permettrait d'harmoniser les rentrées des classes préparatoires en France."

Pourquoi l'organisation de la rentrée en classe préparatoire est-elle aussi imprécise ? "Nous attendons de savoir dans quelles conditions nous allons reprendre en septembre avant d'organiser une rentrée qui n'aura peut-être pas lieu en présentiel. La prudence nous incite à attendre encore quelques semaines", poursuit Christine Pires.

Une rentrée en présentiel est privilégiée

La piste de l'accueil des étudiants en présentiel est privilégiée mais n'est pas encore confirmée. "Les étudiants ont besoin d'être en cours. Nous connaissons tous la difficulté que représente le fait de commencer une classe prépa", continue la professeure.

L'Union des professeurs de classes préparatoires scientifiques (UPS) partage le même avis. "L'hypothèse privilégiée est celle d'une rentrée presque "classique", en respectant les gestes barrières et le port du masque. Mais il faudra attendre fin août pour savoir de quoi la rentrée sera faite, en cas de dégradation sanitaire dans les prochaines semaines", précise son président, Mickaël Prost.

Lire aussi : Collèges et lycées : pour la rentrée, deux scénarios envisagés en cas de reprise de l’épidémie

Certains établissements anticipent et mènent une réflexion autour d'un enseignement hybride (mi-présentiel mi-distanciel). Les lycées ne savent pas encore s'ils seront en mesure d'accueillir l'ensemble des étudiants tout en respectant la distanciation sociale. Les élèves pourraient notamment être répartis en petits groupes.

Les enseignants restent donc dans l'attente des consignes de dernière minute pour préparer cette rentrée qui s'annonce particulière. "Mais les élèves ne doivent pas attendre le dernier moment pour savoir s'ils rentrent. Il ne faudra pas oublier de se remettre dans le bain fin août pour maximiser leur réussite en classe prépa", conseille Christine Pires.