Collèges et lycées : pour la rentrée, deux scénarios envisagés en cas de reprise de l’épidémie

Par Thibaut Cojean, publié le 22 Juillet 2020
4 min

#Rentrée2020. Si l’épidémie de coronavirus repart, à quoi ressemblera la rentrée dans les établissements du secondaire ? Le gouvernement travaille sur plusieurs hypothèses, entre petits groupes et fermetures partielles, mais aucune ne sera aussi drastique que le confinement.

Nous ne sommes pas à l’abri d’un rebond de l’épidémie de Covid-19. Ce message, martelé par le gouvernement et les autorités sanitaires, nous invite à rester prudent. Il nous invite aussi à nous préparer à de potentielles nouvelles mesures fortes, au quotidien. C’est pourquoi le ministère de l’Éducation nationale vient de publier deux scénarios à suivre en cas de reprise de l’épidémie.

Lire aussi

Retour en classe obligatoire

Dans une circulaire adressée aux personnels enseignants et aux directeurs d’établissements, le ministère fait le constat que, quelle que soit l’option choisie, "rien ne peut remplacer l’action pédagogique d’un enseignant dans sa classe, en présentiel, avec les élèves".

De fait, deux règles d’or s’appliqueront à la rentrée : la présence en classe sera obligatoire pour tous les écoliers, collégiens et lycéens dès le 1er septembre, et les équipes "assureront la continuité des apprentissages dans tous les cas de figure".

Mais des exceptions pourraient intervenir, nationalement ou localement, "dans l’hypothèse d’une circulation active du virus sur tout ou partie du territoire à la rentrée scolaire 2020".

Lire aussi

Scénario 1 : des petits groupes en classe

Le premier scénario se mettrait en place "en cas de circulation active du virus". Les écoles ne fermeraient pas, mais devraient suivre "un protocole sanitaire réduisant la capacité d’accueil". Le ministère rappelle que, même dans ce cas, "la présence des élèves aux cours en présentiel est obligatoire", même s’ils n’y vont pas tous les jours.

Le gouvernement demande donc aux établissements de prévoir un roulement, afin que "tous les élèves" puissent "avoir accès à des cours en présentiel chaque semaine", mais pas forcément sur tout le temps scolaire.

En outre, la priorité serait alors donnée aux élèves en situation de handicap, et ceux scolarisés en classes de CP et CE1 dédoublées en éducation prioritaire devraient "impérativement être scolarisés à temps plein".

Scénario 2 : fermetures localisées des établissements

Le second scénario répondrait à une "circulation très active du virus". Dans ce cas, les écoles, collèges et lycées devraient fermer leurs portes "sur une zone géographique déterminée".

Les fermetures seraient donc locales, mais concerneraient tous les élèves d’un même établissement. Afin d’éviter le retard ou le décrochage scolaire, le ministère demande aux professeurs de "maintenir les liens", en contactant les élèves au moins une fois par semaine, de "partager des contenus pédagogiques", mais aussi d’aider les parents.

Bien entendu, ces scénarios ne seront appliqués que dans les cas évoqués ci-dessus. Et à l’heure actuelle, il est prévu que la rentrée se passe dans des conditions relativement normales, avec une attention forte portée au respect des règles sanitaires.

Les plus lus Collège

A la Une Collège

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !