Fiches métiers : Humanitaire

L’humanitaire vous intéresse ? Vous rêvez de travailler pour des organisations comme Médecins sans frontières, Unicef, HCR, Première urgence et bien d’autres mais vous ne savez pas quels métiers exercer dans l’humanitaire. Découvrez-les à travers nos fiches métiers. Elles détaillent, en plus des principales missions quotidiennes et des qualités nécessaires, le niveau d’études requis, les formations pour y accéder et le salaire moyen des débutants. 

Métiers du secteur

Description

Le secteur de l’humanitaire : pourquoi pas moi ?

Selon France Diplomatie, le nombre de personnes nécessitant une assistance humanitaire ne cessent d’augmenter. Les crises tendent, par ailleurs, à se prolonger. Les organisations humanitaires réussissent de mieux en mieux à sauver des vies et à réduire les souffrances, mais de nombreux besoins ne sont toujours pas satisfaits. Guerres, catastrophes naturelles, pauvreté extrême… Au total, plus de 132 millions de personnes dans le monde ont besoin d’aide humanitaire et de protection.

Quels sont les métiers du secteur de l’humanitaire ?

Du chef de mission humanitaire qui gère une équipe sur le lieu de la mission humanitaire au collecteur de fonds, ou au logisticien sur place qui trouve les solutions pour acheminer le matériel pour l’équipe en mission, et pour les populations, en passant par le personnel médical (médecins, infirmiers, psychologues, aides-soignants…) et les bénévoles, c’est une vraie petite entreprise qui se déplace parfois en urgence et pour plusieurs mois en mission humanitaire aux quatre coins du monde.

Quels sont les salaires dans les métiers de l’humanitaire ?

La rémunération dans le secteur de l’humanitaire est variable car elle dépend de l’ONG, de l’expérience, etc. À noter que les frais de voyage, ainsi que l’hébergement ou la nourriture sur place sont le plus souvent pris en charge. Néanmoins, un chef de mission humanitaire débutant gagne entre 1.500 à 2.000 € brut par mois. Un collecteur de fonds humanitaire perçoit environ 1.900 € et un logisticien autour de 1.600 € par mois. Pour le personnel médical et technique, le salaire tient compte de l’expérience, du diplôme et de l’ancienneté.  

Quelles études pour travailler dans le secteur de l’humanitaire ?

Pour tous les métiers de l’humanitaire, la pratique d’une ou plusieurs langues étrangères est un plus. À l’université ou en école, il existe de nombreuses formations qui permettent d’accéder à ce secteur.

L’université dispense des licences professionnelles (bac+3) orientées vers la gestion de projets solidaires qui permettent de se spécialiser ensuite en master en choisissant des spécialisations en droit humanitaire ou gestion des risques, par exemple.

Le personnel médical passe lui par des filières qui lui sont dédiées (études de médecine, IFSI, DE d’aide-soignant…).

De nombreuses écoles ou instituts proposent des formations pour travailler sur le terrain avec un premier niveau à bac+3 pour obtenir un bachelor puis des spécialisations de niveau masters.

Vous souhaitez vous former aux métiers de l’humanitaire ? Retrouvez toutes les informations dans notre fiche dédiée aux études dans le secteur de l’humanitaire.

Pour quel métier êtes-vous fait(e) ? Identifiez votre profil-type et découvrez vos prédispositions à toute une gamme de métiers !

 

Autres témoignages