1. Brevet 2016 : dix commandements pour être prêt le jour J
Coaching

Brevet 2016 : dix commandements pour être prêt le jour J

Envoyer cet article à un ami
Coup d'envoi des épreuves du brevet le jeudi 23 juin 2016. // © PlainPicture / RelaxImages
Coup d'envoi des épreuves du brevet le jeudi 23 juin 2016. // © PlainPicture / RelaxImages

Bientôt le coup d'envoi du brevet 2016 ! Vous avez beau vous répéter que ce n’est qu’une formalité, il n’empêche : vous ne vous sentez pas encore tout-à-fait prêt. Nos conseils de dernière minute pour aborder les épreuves en toute sérénité.

1. Reprendre ses fiches

Pas question d'entamer une révision complète des programmes à quelques jours de la première épreuve. Mettez plutôt à profit le temps qu'il vous reste pour relire vos fiches ou refaire un sujet type brevet dans chaque matière. Vous aimez travailler à plusieurs ? Demandez à un camarade de vous interroger sur des notions au programme, puis inversez les rôles. Si au contraire, vous êtes plutôt du genre solitaire, cap sur les sites Internet. Letudiant.fr, par exemple, vous propose des bonnes copies commentées, des sujets types corrigés, ou encore des vidéos. 

2. Bien dormir, pour être en forme

Deux jours complets d'épreuves, ça fatigue ! Alors mieux vaut les aborder en forme. Attention, ce n'est pas parce que vous êtes libéré de cours les quelques jours qui précèdent le début des épreuves qu'il faut vous mettre en mode "vacances" : continuez à vous coucher à une heure raisonnable et à vous lever de bonne heure ! 

3. Faire du sport, pour évacuer le stress

Profitez de votre temps libre pour faire un peu de sport. C'est un bon moyen de vous détendre et de vous sentir en forme. "Lorsque l'on se dépense physiquement, on libère de l'endorphine, une hormone de bien-être qui aide à voir la vie en rose", explique Brigitte Stephan, médecin scolaire. 

Et la veille de l'épreuve, prenez l'air ! Sortez avec des amis, allez au cinéma, écoutez de la musique… Bref, changez-vous les idées. "De toute façon, il est alors trop tard pour réviser, au risque de tout mélanger", souligne Marie-Noëlle Bacquet, professeur d'histoire-géographie à Chaville (92). 

4. Miser sur une bonne alimentation

Pour être en forme, exit régime, repas trop lourds ou totalement déstructurés. "Passer un examen, c'est un peu comme se préparer à une compétition sportive. L'idée est de donner à l'organisme l'énergie dont il va avoir besoin. Il faut donc privilégier les féculents (pâtes, riz...), les protéines, et éviter les aliments difficiles à digérer comme les frites, les plats en sauce, les glaces…", conseille Brigitte Stephan. 

Le jour J, pas de précipitation ! Prenez le temps de prendre un petit-déjeuner copieux, quitte à vous lever un peu plus tôt. Vous allez fournir un effort, votre corps a besoin d'énergie ! "On ne peut pas réfléchir quand on a faim", insiste le médecin scolaire.

5. Vérifier son matériel

Vérifiez que vous avez tout votre matériel, à commencer par votre convocation et votre carte d'identité, qui vous sera réclamée au début de chaque épreuve. Autre point à ne pas négliger : votre trousse. Crayon à papier, stylo plume, cartouches, effaceur, règle, crayons de couleurs, taille-crayon, gomme… rien ne doit manquer. Le jour de l'épreuve, vous ne serez pas autorisé à demander à votre voisin de vous dépanner, alors mieux vaut anticiper. 

Côté calculatrice, assurez-vous que tout fonctionne et que les piles sont récentes. Dans le doute, n'hésitez pas à les changer. Ce serait dommage de tomber en panne le jour des maths ! N'oubliez pas de prendre une montre, une vraie (les portables sont interdits), histoire de gérer votre temps pendant l'épreuve. En plus de votre trousse, pensez à prendre une bouteille d'eau et une petite collation : barre de céréales, fruits secs, biscuits… au cas où vous auriez une baisse de régime. Réfléchir, ça creuse ! 

6. Arriver en avance aux épreuves

Évitez toutes les situations de stress le jour de l'épreuve, à commencer par être en retard. Marie-Noëlle Bacquet conseille à ses élèves de prévoir une marge de 30 minutes pour anticiper les imprévus comme un embouteillage, un pneu crevé, une grève de transport… "Un élève qui arrive en courant à un examen n'est pas dans de bonnes conditions pour composer, insiste l'enseignante, alors mieux vaut ne pas prendre de risque."  

7. Prendre le temps de déchiffrer l'énoncé

Au moment de l'épreuve, vous avez éteint votre portable, déposé votre sac au fond la classe, le surveillant a contrôlé votre convocation et carte d'identité, vous avez émargé… c'est le moment de découvrir le sujet ! Et là : vous savez tout (en tout cas, vous en avez bien l'impression). C'est exactement ce que vous avez révisé. Tant mieux, mais "ce n'est pas une raison pour foncer tête baissée, et risquer le hors-sujet", met en garde Valérie Delouette, professeur d'histoire-géographie à Paris. "Il faut prendre le temps de lire attentivement l'énoncé avant de répondre aux questions, insiste l'enseignante. Les élèves doivent se méfier tout particulièrement des sujets qui ressemblent d'un peu trop près à ceux qu'ils ont traités pendant l'année. Un mot peut changer le sens d'une question."

8. Interroger les mots-clés du sujet

Autre cas de figure à la découverte du sujet : vous avez l'impression de ne rien savoir. Pas de panique ! Si vous avez travaillé régulièrement pendant l'année, il vous en reste forcément quelque chose. "Le problème c'est que le candidat ne fait pas toujours le lien entre la question posée et le cours", explique Marie-Noëlle Bacquet. Pour les y aider, elle conseille à ses élèves d'interroger les mots-clés du sujet. "Demandez-vous à quoi ils vous font penser, à quelle partie du cours ils correspondent".

En faisant cet exercice, vous vous apercevrez très vite que vous n'avez rien oublié mais que vous ne savez pas où chercher. "Mais si vraiment un élève bloque sur une question, il doit passer à la suivante, quitte à y retourner par la suite", insiste l'enseignante.

9. Se relire, pour rendre une copie présentable

Réservez impérativement un peu de temps, à la fin de l'épreuve, pour vous relire. Même en mathématiques, le soin apporté à la copie et à l'orthographe sont importants. "Ils font bonne impression ; et forcément ça nous influence au moment de la notation", avoue Valérie Delouette.

10. Rester concentré en toute circonstance

Dernier commandement : restez concentré ! Pendant toute la durée de l'épreuve, ne vous occupez pas de vos camarades. Cela ne peut que vous distraire ou vous stresser. Ce n'est pas parce que votre voisin a déjà écrit trois pages alors que vous n'avez même pas commencé, ou qu'il multiplie les schémas et graphiques d'un air satisfait, qu'il aura une meilleure note que vous. Concentrez-vous sur votre copie et uniquement sur elle. Oubliez tout le reste et bonne chance !

Recevez nos alertes sur les corrigés et les résultats du brevet 2016.
Retrouvez tous les sujets du brevet des collèges, corrigés et commentés par nos professeurs.