Chanteur(euse)

Chanteur(euse)

Secteur Spectacle
Niveau d’études minimal Sans diplôme
Bac conseillé Toutes séries
Alternance Non
Sélectivité des études Faible à forte
Insertion professionnelle Difficile
Salaire débutant Variable
La mode “X-Factor” et les succès furtifs nés sur le Web laissent croire que devenir chanteur, ce n’est pas bien sorcier ! Face à ce phénomène, les écoles de chant – plus ou moins sérieuses – se multiplient, berçant parfois les apprentis chanteurs de fausses illusions.

Car gagner sa vie en chantant n’est pas chose aisée, que l’on soit chanteur de variété ou lyrique. Pour percer, et surtout durer, il ne suffit pas d’avoir un joli brin de voix. Il faut aussi posséder une bonne maîtrise des techniques vocales, de solides connaissances musicales et de la persévérance pour enchaîner les castings et démarcher les maisons de disques.

Ses compétences : interpréter, composer, s’exprimer.

Sa formation : parmi les formations les plus sérieuses, on peut citer les écoles et conservatoires de musique municipaux ou régionaux qui assurent une formation classique de base. Les meilleurs candidats pourront intégrer l’un des deux conservatoires nationaux supérieurs, à Paris et à Lyon. Côté pop, rock ou variétés, il existe plusieurs écoles privées. La Fédération nationale des écoles d’influence jazz et musiques actuelles fédère une quarantaine d’écoles de qualité. À noter la toute nouvelle licence chanson d'expression française, jazz et musique actuelle, proposée à la rentrée 2012 par Bordeaux 3.

Nous n’indiquons pas le niveau de formation ni le salaire car, pour ce métier, il n’y a pas de filière de formation bien définie, ni de moyenne de revenus.
Partager l'info
RSS Facebook Myspace Scoopeo Pioche TapeMoi wikio google Live Bookmarks MyYahoo netvibes digg delicious blogmarks Technorati Furl
Métiers du secteur Spectacle - Métiers de la scène
D'autres métiers qui peuvent vous intéresser




Les métiers par secteur


Les écoles à la une







uimm_banner_300x150-200114




Recherche métiers par critères