Journaliste sportif(ve)

Sport
Niveau d'études nécessaire
de bac+3 à bac+5
Salaire moyen
de 1.480 à 1.999 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Sport
Niveau d’études minimal Bac+3
Bac conseillé Général
Alternance Oui
Sélectivité des études Moyenne à forte
Insertion professionnelle Difficile
Salaire débutant De 1.480 à 1.999 €

Comme ses confrères spécialisés en économie ou en politique, le journaliste sportif doit informer et relater les événements auxquels il assiste tout en apportant un regard critique. Doté d’une bonne culture sportive, connaissant parfaitement ce milieu et ses règlements, il peut traiter du sport dans son ensemble ou se spécialiser dans certaines disciplines. Ce métier fait beaucoup rêver les mordus de sport, mais les places sont chères, que ce soit dans la presse écrite, à la radio, à la télévision, dans les agences de presse ou sur Internet.

Ses compétences

Analyser, rapporter un événement, rédiger.

Sa formation

14 écoles de journalisme, publiques ou privées, sont reconnues par la profession et accessibles avec le bac, un bac+2 ou un bac+3. Mais les formations universitaires ou d’écoles non reconnues peuvent aussi mener à cette profession.

Certains établissement proposent une spécialité sport : l’ESJ Paris, l’ESJ (École supérieure de journalisme) de Lille, l’IICP et l’IEJ à Paris. Sportcom, la formation conjointe de l’INSEP (Institut national du sport, de l’expertise et de la performance) et du CFJ (Centre de formation des journalistes) de Paris, s’adresse aux sportifs de haut niveau, titulaires au minimum du bac, et se déroule à temps partiel durant 3 ans.

 

Autres témoignages