Par Fanny Guillerme, mis à jour le 28 Janvier 2021
4 min

Pour le CAP réparation des carrosseries, retrouvez en un clic le programme, les modalités d’admission, les débouchés, le nombre d’établissements qui le proposent et le taux de réussite. Source : Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), session 2019. En cas d’absence d’information, vous trouverez la mention : NC (non communiqué).

Où se former au CAP réparation des carrosseries ?

Le CAP se prépare en deux ans après la classe de troisième, dans un lycée professionnel ou un CFA (centre de formation d’apprentis). Il est dispensé à temps plein ou en apprentissage. Il peut être dispensé en un an ou trois ans suivant le parcours de l’élève.

Pour trouver votre futur établissement :
Pour une formation en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, consultez notre annuaire de l’alternance.

Quels chiffres clés retenir à propos du CAP réparation des carrosseries ?

• Nombre d'établissements : environ 210

• Taux de réussite : 85,9%

Lire aussi

Quel est le programme du CAP réparation des carrosseries ?

Enseignement professionnel

Préparer l’intervention (accueillir et orienter le client ; réceptionner le véhicule après attribution par le chef d’atelier ; collecter les données, établir la liste des pièces et des produits nécessaires ; agencer, organiser le poste de travail, préparer le véhicule à l’intervention) ; déposer, reposer les éléments (déposer, reposer les pièces mécaniques, les éléments de sellerie et de verrouillage, débrancher, les éléments des systèmes électriques, électroniques, sauvegarder les mémoires ; déposer les pièces détériorées ; réaliser le contrôle de géométrie des structures ; monter et ajuster les pièces neuves) ;

réparer les éléments (remettre en forme les pièces détériorées ; protéger contre la corrosion ; réparer les éléments en matériaux composites ; remplacer les vitrages) ; Préparer la mise en peinture du véhicule (dégraisser, laver les éléments liés à l’intervention ; mastiquer, poncer à sec les éléments ; protéger les zones à ne pas traiter) ; préparer le véhicule pour la livraison (reposer les éléments de carrosserie après intervention du peintre ; reconnecter les éléments des circuits électriques, hydrauliques, réinitialiser les indicateurs de défauts et de maintenance ; réaliser le contrôle et la mesure des trains roulants ; effectuer le tri sélectif des déchets, remettre en état le poste de travail ; rendre compte de l’intervention à l’entreprise).

Enseignement général

Français et histoire géographie ; mathématiques sciences ; EPS.

Volume horaire sur les deux ans : 800 h

Stage en entreprise : 12 semaines sur les deux années.

Consulter le programme détaillé : le programme pédagogique national du CAP réparation des carrosseries

Lire aussi

Quels sont les débouchés du CAP réparation des carrosseries ?

Le titulaire de ce CAP est un professionnel de la carrosserie des véhicules automobiles. Ses missions consistent à préparer le véhicule avant d’y déposer les éléments de carrosserie ou de les réparer. Il contrôle les structures et réalise la peinture.

Exemple de métiers : carrossier(ère).

Poursuite d'études : bac pro construction des carrosseries – bac pro réparation des carrosseries.