Mécanicien(ne) réparateur(trice)

Automobile
Niveau d'études nécessaire
bac pro
Salaire moyen
de 1.250 € à 3.800 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Automobile
Niveau d’études minimal Bac pro
Bac conseillé Bac pro
Alternance Oui
Sélectivité des études Faible
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant mensuel brut De 1.250 € à 3.800 €

Que fait un(e) mécanicien(ne) réparateur(trice) ?

L’époque où le “mécano” avait en permanence le nez dans le moteur et les mains dans le cambouis est révolue. Les véhicules actuels sont truffés d’électronique et les outils pour rechercher les pannes et assurer l’entretien courant des moteurs intègrent eux aussi des composants électroniques et informatiques.

Dans un centre de réparation rapide, chez un concessionnaire ou chez un artisan garagiste, le mécanicien, ou “technicien de maintenance automobile”, est souvent polyvalent : il assure aussi bien l’entretien des véhicules (pression des pneus, vidanges…) que les réparations ou l’établissement des devis. Les jeunes formés en mécanique et électronique sont recherchés.

Pour préparer votre orientation 

Quelles sont les compétences du (de la) mécanicien(ne) réparateur(trice) ?

Réparer, entretenir, conseiller.

Quelle est la formation du (de la) mécanicien(ne) réparateur(trice) ?

Le CAP maintenance des véhicules (option Voitures particulières, Véhicules de transport routier ou Motocyles) permet de faire ses premiers pas dans le métier, mais il est préférable d'avoir un bac pro Maintenance des véhicules (option Voitures particulières, Véhicules de transport routier ou Motocycles) pour être recruté.

Le BTS Maintenance des véhicules, option Voitures particulières et le BTS MCI (Moteurs à Combustion Interne) sont recommandés à ceux qui veulent être plus spécialisés et évoluer dans le métier.

Consultez aussi notre page dédiée au choix de spécialité


Explorez les parcours possibles

Autres témoignages