Accueil Annuaire des métiers
Journaliste sportif
Le journaliste sportif doit avant tout être passionné pour pouvoir retranscrire et faire un vivre un exploit sportif. // © Adobe Stock / Seventyfour

Journaliste sportif(ve)


Comme ses confrères spécialisés en économie ou en politique, le journaliste sportif couvre les évènements liés au sport. Ses atouts ? Maîtriser la palette des outils journalistiques (écriture, vidéo, réseaux sociaux…), avoir une bonne culture sportive pour traiter du sport dans son ensemble ou se spécialiser dans une discipline.


On l'appelle aussi

Commentateur(trice) sportif(ve) ● Journaliste de sport


Chiffre clé

Niveau d'Etudes
Bac+2
Bac+4/5
Bac+3
Niveau de Salaires
de 1900€ à 3600€
Recrutement / Embauche
Faible
Volume d’emplois
Faible

Les questions fréquentes

Où travaille le journaliste sportif ?

Plus de 35.000 journalistes possèdent la carte de presse et, parmi eux, environ 3.000 journalistes de sport. Dans la presse générale, spécialisée ou sur le web, il prépare son article, à la télé son reportage télé, à la radio sa chronique radio ou couvre en direct un évènement sportif. C'est la presse écrite qui emploie le plus de journalistes sportifs, puis la télévision, à radio et les agences de presse.

Comment travaille le journaliste sportif ?

Le maître-mot : capter l’attention du lecteur, du spectateur ou de l’auditeur. Sa démarche ? Se documenter, décortiquer l'actualité autour du sport en général ou d’un sport en particulier pour faire une analyse pertinente, ce qui demande de bien connaître tous les règlements.

Quel est le statut du journaliste sportif ?

Si les trois quarts des journalistes sont en poste, près du quart débute comme pigistes, payés à l’article, au reportage ou à la journée. Chacun tente de se faire une place dans ce secteur très concurrentiel. 

Etudes conseillées

Quel parcours pour devenir journaliste de sport ?
14 formations sont reconnues par la profession ; quelques-unes délivrent des spécialisations en sport.
Bac+2
Une formation à bac+2 à l’IUT de Cannes ou Lannion donne de bonnes bases.
Bac+3
Mentionnons les licences professionnnelles en journalisme de sport comme à l’ESJ de Lille ou des bachelors d’écoles de journalisme comme à l’EDJ de Nice. Sportcom, formation conjointe de l’INSEP et du CFJ de Paris, s’adresse aux titulaires du bac et se déroule durant 3 ans.
  • Privé hors contrat
Formation académie ESJ Lille ESJ Lille Lille - Lille - (59)
Bac+4
Le master 1 en journalisme sportif de l’IEJ fait référence, ainsi que le bachelor en 4 ans de l’IICP.
  • Privé hors contrat
Mastère de l'IEJ IEJ Paris Paris - Paris - (75)
  • Privé hors contrat
Mastère de l'IEJ IEJ Marseille Marseille - Marseille - (13)
Bac+5
Citons le mastère de journalisme spécialité sport de l’ESJ Paris.

C'est fait pour moi si

Les métiers du même secteur

Human road Human road