1. Logement : la garantie Visale, comment ça marche ?
Boîte à outils

Logement : la garantie Visale, comment ça marche ?

Envoyer cet article à un ami
Avec Visale, faites votre demande de caution locative en ligne. // © plainpicture/Maskot/Anders Bergstedt
Avec Visale, faites votre demande de caution locative en ligne. // © plainpicture/Maskot/Anders Bergstedt

Le dispositif Visale vous permet de profiter d’une garantie locative pour votre logement, qui peut ainsi remplacer celle de vos parents. Gratuite, la démarche pour l’obtenir s’effectue totalement en ligne. On vous explique comment procéder.

À partir du printemps 2018, tous les étudiants pourront bénéficier du dispositif Visale, qui se porte caution pour votre logement pendant toute la durée de son occupation. L’avantage de ce service géré par Action Logement : plus besoin de demander à vos parents d’être vos garants (sollicités en cas d’impayés). Gratuite, la démarche est dématérialisée, tout se fait sur Internet.

1. Quand faut-il faire la demande ?

"Certains remplissent la demande en ligne avant de chercher l’appartement, d’autres une fois qu’ils l’ont trouvé. Si le délai de délivrance de Visale est de 48 heures, il est toujours plus rassurant de faire la démarche le plus tôt possible et d'apporter ainsi un dossier complet lors des visites d’appartements", conseille Lucie Cahn, directeur général de l’APAGL, entité du groupe Action Logement orientée sur l'accès aux garanties locatives.

Lire aussi : Bourses et aides : ces dispositifs dont vous devriez davantage profiter

À noter qu’un visa (obtenu par le dispositif Visale) est valable pendant trois mois. Si vous n’avez pas encore trouvé d’appartement, vous pourrez toujours refaire une demande.

2. Quelles pièces faut-il fournir ?

Sur visale.fr, toute la demande se fait en ligne. Les seules pièces à scanner exigées sont : un justificatif étudiant et la carte d’identité. Avant la généralisation du dispositif, il fallait également fournir des justificatifs de revenus (fiche de paie, bourse…).

3. Y a-t-il des conditions ?

À partir du printemps 2018 (probablement début mars), tous les étudiants pourront accéder à cette garantie Visale, quels que soient leurs revenus ou ceux de leurs parents.

Cependant, il y a des montants maximaux à respecter pour le loyer de l’appartement. En province, le loyer mensuel (charges comprises) ne devra pas être supérieur à 425 €, et en région parisienne le montant maximal est de 1.300 € (chiffres 2017). Si jamais vous visez un appartement au loyer supérieur, il faudra fournir des pièces justificatives supplémentaires sur vos revenus (bulletins de salaire, attestations de bourse…).

Lire aussi : Logement : se débrouiller sans garant

Pour la colocation, Visale apporte une caution collective uniquement pour une cohabitation de deux personnes. En cas de colocation plus nombreuse, il faudra faire des contrats de location séparés, avec des cautions séparées. La demande auprès du dispositif Visale se fera donc individuellement dans le cas d’une colocation supérieure à deux personnes.

4. Comment ça marche ?

Une fois votre compte créé sur visale.fr, vous devez faire votre demande de visa sur votre espace personnel. Il faudra remplir un formulaire avec des informations sur votre identité et vos coordonnées, puis indiquer le loyer maximum que vous visez, et enfin joindre les pièces justificatives scannées.

Au bout de 48 heures (jours ouvrés), vous pourrez télécharger le visa sur votre espace personnel du site Internet. C’est ce document qu’il faudra apporter dans votre dossier lors des visites d’appartements.

La demande de visa doit être réalisée avant la signature du bail et l’entrée dans le logement. Si le propriétaire du logement peut vous demander des justificatifs financiers (fiches de paie, avis d’imposition…) de vos parents, il faut savoir que ceux-ci ne peuvent pas être garants si Visale l’est déjà : il faut choisir entre les deux.

"Le jour de la signature du bail, le bailleur (propriétaire, agent immobilier…) doit saisir le numéro du visa sur le site Internet, ainsi que renseigner quelques détails sur le logement (surface, prix…). Cela lui permet d’obtenir un contrat de cautionnement, qui doit être réalisé impérativement avant la signature du bail", explique Lucie Cahn.

Attention cependant : le propriétaire n’est pas obligé d’accepter la garantie Visale.