1. Les dates des vacances de printemps ont changé dans l'académie d’Orléans-Tours
En bref

Les dates des vacances de printemps ont changé dans l'académie d’Orléans-Tours

Envoyer cet article à un ami
Les élèves de l'académie d'Orléans-Tours seront en vacances un peu plus tard que prévu au printemps. // © Shutterstock
Les élèves de l'académie d'Orléans-Tours seront en vacances un peu plus tard que prévu au printemps. // © Shutterstock

Afin que la semaine de rentrée ne soit pas entrecoupée de deux jours fériés, l'académie d'Orléans-Tours, dans la zone B, a décidé de modifier le calendrier des vacances de printemps. Celles-ci auront lieu du 25 avril au 14 mai.

Élèves de l'académie d'Orléans-Tours : si vous ou vos parents aviez déjà réservé pour vos vacances de printemps, il faudra probablement modifier vos plans. Initialement prévues, comme pour toute la zone B, du 20 avril 2018 après la classe au lundi 7 mai 2018, les vacances scolaires de printemps se dérouleront finalement du mercredi 25 avril 2018 après la classe au lundi 14 mai 2018 (reprise des cours le matin). L'académie d'Orléans-Tours l'a indiqué dans un communiqué, le 21 septembre 2017.

Lire aussi : Calendrier des vacances scolaires 2017–2018 : les dates par zone

Celui-ci précise que ce changement a été décidé afin d'éviter "les inconvénients d’une semaine de rentrée perturbée par deux jours fériés", en l'occurrence le mardi 8 mai (victoire de 1945) et le jeudi 10 mai (jeudi de l'Ascension). Ces deux jours fériés se retrouvent ainsi englobés dans les vacances scolaires. "Cela posait un problème d'organisation. Cela aurait été notamment compliqué de faire entrer et sortir les élèves en internat", explique le ministère de l'Éducation nationale.

Les autres académies de la zone B pas concernées… pour l'instant

Le ministère précise que, pour l'heure, les autres académies de la zone B ne sont pas concernées, puisque "c'est une initiative du rectorat d'Orléans".

Néanmoins, l'académie de Rennes est "en phase de concertation" (des collectivités territoriales, des syndicats d'enseignants, des associations de parents d'élèves, etc.), une étape indispensable. Et il n'est pas impossible que les recteurs des 10 autres académies de la zone B ne prennent la même décision dans les jours à venir.

Vers un calendrier "à la carte" ?

Ces changements locaux dans un calendrier scolaire défini au niveau national trois années à l'avance – celui de 2017–2018 a été fixé en avril 2015 – sont-ils possibles légalement ? Oui, "sous certaines conditions" selon les textes qui régissent les vacances, et normalement au moins un an à l'avance sauf situation imprévisible. Mais, pour le ministère, "il ne s'agit pas d'une porte ouverte à des vacances à la carte. Il s'agit d'une situation exceptionnelle pour une année exceptionnelle."