Bijoutier(ière) - joaillier(ière)

Création, métiers d'art
Niveau d'études nécessaire
CAP
Salaire moyen
de 1.480 à 1.999 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Création, métiers d’art
Niveau d’études minimal CAP
Bac conseillé STD2A
Alternance Oui
Sélectivité des études Faible à moyenne
Insertion professionnelle Difficile
Salaire débutant De 1.480 à 1.999 €

Quelques grammes d’or, un petit diamant... De précieuses parures prennent forme entre les mains de cet artisan.

Au départ de tout bijou, il y a un dessin, réalisé par un “styliste”. À partir de cette esquisse, le bijoutier-joaillier fabrique une broche, une bague, un pendentif. Le travail est minutieux, précis. Il faut étirer le métal, le graver, sertir la pierre… Les outils peuvent être traditionnels (lime, marteau) ou ultramodernes (laser, ordinateur).

Certains bijoutiers, appelés “créateurs”, conçoivent et fabriquent leurs bijoux de A à Z, puis les commercialisent. Mais la plupart sont salariés d’une marque (Cartier, Maty…) et travaillent en atelier. En boutique, le bijoutier peut aussi réparer ou transformer des bijoux.

Ses compétences

Concevoir, fabriquer, réparer.

Sa formation

Le CAP art et techniques de la bijouterie-joaillerie ou le CAP lapidaire option diamant et option pierres de couleur permettent d’acquérir les techniques de base. Pour s’installer à son compte, il faut obtenir le BMA (brevet des métiers d’art) bijou option bijouterie-joaillerie.

Il est possible de continuer sa formation en préparant un DMA (diplôme des métiers d’art) art du bijou et du joyau proposé notamment par l’École Boulle à Paris, le lycée professionnel Jean-Guéhenno à Saint-Amand-Montrond (18) et SEPR Lyon (69).

L’école BJOP, à Paris, propose un Bachelor design bijou en 3 ans.

 

Autres témoignages