Styliste

Mode-textile
Niveau d'études nécessaire
bac+2
Salaire moyen
de 1.480 à 1.999 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Mode, textile
Niveau d’études minimal Bac
Bac conseillé STD2A, bac pro
Alternance Oui
Sélectivité des études Moyenne à forte
Insertion professionnelle Difficile
Salaire débutant De 1.480 à 1.999 €

C’est le métier le plus emblématique du secteur, celui qui suscite tant de vocations parmi les amateurs de mode et de dessin ! Le styliste hume l’air du temps et les tendances du moment pour créer des collections qui viendront peupler les magasins quelques mois plus tard. Depuis quelques années, on parle ainsi de stylistes-tendanceurs, recherchés par les entreprises.

Première étape : dessiner les modèles. Formes, teintes, étoffes, les croquis doivent à la fois être originaux et garder la “patte” de la maison pour laquelle le styliste travaille. Ensuite, lorsque le projet est approuvé, le modèle est réalisé sur ordinateur, puis confié au modéliste qui réalisera un premier prototype. Le styliste garde un œil sur tout et peut demander des réajustements et des modifications. Une fois les modèles finalisés, le styliste élabore, à l’attention des fabricants, des fiches indiquant les caractéristiques de chaque vêtement : mesures, couleurs…

Son travail est rythmé par le nombre de collections annuelles, qui varie – de 2 à 10 – selon la marque et le marché.

Après plusieurs années de salariat, nombreux sont ceux qui se lancent en free-lance.

Ses compétences

Imaginer, créer, dessiner.

Sa formation

Le BTS design de mode, textile et environnement option mode permet de faire ses premiers pas dans le métier. Il est possible de poursuivre dans une école de mode ou en DSAA (diplôme supérieur des arts appliqués) design option mode (pour accéder à un poste de directeur artistique).

À bac+5, le diplôme de l’ENSAD comporte une spécialistation design vêtements.

 

Autres témoignages