Entraîneur(euse)

Sport
Niveau d'études nécessaire
bac+2
Salaire moyen
plus de 2.500 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Sport
Niveau d’études minimal Bac+2
Bac conseillé Général 
Alternance Oui
Sélectivité des études Moyenne à forte
Insertion professionnelle Moyenne
Salaire débutant Plus de 2.500 €

L’entraîneur a un poste-clé au sein d’une équipe. Son objectif : amener ses athlètes au meilleur niveau.

Pour cela, il travaille en collaboration avec les préparateurs physiques, les kinés, les conseillers techniques. Il connaît très bien le sport dans lequel il travaille (il a souvent été distingué dans la discipline)… Mais s’il est responsable des victoires, l’entraîneur devient vite le bouc émissaire en cas d’échec.

Il doit donc savoir gérer à la perfection les relations humaines et manier pédagogie et psychologie.

Ses compétences

Coacher, conseiller, diriger.

Sa formation

Souvent, les entraîneurs sont d’anciens sportifs de haut niveau. Le DEJEPS (diplôme d’État de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport) perfectionnement sportif, comme le DESJEPS (diplôme d’État supérieur de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport) permettent de devenir entraîneur. Ils sont accessibles après 2 ou 3 années d’études, par exemple une licence STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) spécialité entraînement sportif, à Besançon (25), Lyon (69) ou Paris.

Pour le niveau national, c’est le BEES (brevet d’État d'éducateur sportif) 3e degré qui s’impose ou le master STAPS spécialisation entraînement.

Pour les sportifs de haut niveau, l’INSEP (Institut national du sport, de l’expertise et de la performance), à Paris, propose un master entraînement et optimisation de la performance sportive accessible avec une licence ou un diplôme professionnel. Enfin, les fédérations sportives délivrent parfois des diplômes spécifiques d’entraîneur professionnel. C’est le cas pour le football.

 

Autres témoignages