Réussir sa rentrée en classe prépa éco générale (ECG)

Par Agnès Millet, publié le 01 Septembre 2021
5 min

Le jeudi 2 septembre, c’est le retour sur les bancs de la classe pour les élèves de la nouvelle prépa économique et commerciale voie générale (ECG). Toujours au lycée, mais plus vraiment lycéens et après 18 mois d’une scolarité particulière, voici trois conseils pour réussir votre rentrée.

Nouvelles têtes, rythme à changer, disciplines approfondies… L’arrivée en prépa peut donner le tournis. Mais vous avez toutes les clefs pour réussir votre rentrée et vos deux années de prépa.

Tout d’abord, une bonne nouvelle ! C’est une rentrée 100% présentiel qui est prévue pour vous, dans le respect des gestes barrières. De plus, en prépa, vous êtes élève dans un lycée, vous retrouverez donc vos marques.

Lire aussi

Appréhender un nouveau cadre en prépa éco

Côté programme, vous étrennez une nouvelle CPGE, issue de la fusion des anciennes ECE (économique et commerciale option économique) et ECS (économique et commerciale option scientifique). Pas de panique ! Ce toilettage des programmes a justement été conçu pour s’adapter à vos nouveaux profils de bacheliers 2021, plus divers.

Attendez-vous quand même à changer vos habitudes de travail. "Cela peut prendre un mois ou même six mois, et c’est normal. L’important, c’est que vous soyez prêts à la fin de la prépa", rappelle Alain Joyeux, président de l’Association des professeurs des classes préparatoires économiques et commerciales (APHEC) aux nouveaux préparationnaires.

Autre changement de taille : votre moyenne. Si vous êtes un habitué des 19/20, vous risquez de pâlir en voyant vos premiers résultats, en chute libre. C’est simplement que le système d’évaluation n’est pas le même qu’en terminale et ce, quel que soit votre gros bagage académique.

"L’échelle est différente. Il s’agit désormais de préparer un concours. Cette baisse des notes ne signifie pas que vous êtes inaptes à intégrer une école. D’ailleurs, presque tous les 1re année passent en 2nde année", indique le président de l’APHEC. Comme il s'agit d'une préparation aux concours, les notes reflètent finalement la marge de progrès pour réussir les concours.

Lire aussi

Maintenir un bon équilibre avec sa vie personnelle

"Il ne faut surtout pas se laisser impressionner et se décourager !", voilà le premier conseil que donne Alain Joyeux aux préparationnaires.

Bien sûr, le rythme de travail est intense mais il est important de conserver du temps libre. "L’élève qui réussit est celui qui travaille mais qui garde un bon équilibre avec sa vie personnelle : sportive, amicale, affective…", note le président de l’APHEC.

Si le cliché de l’esprit de compétition des CPGE vous stresse, sachez que les prépas veulent cultiver l’esprit de promo et que personne n’est gagnant à jouer l’individualisme. Un entrainement indispensable aux écoles de commerce, puisque le travail en groupe occupe une large part de leur pédagogie.

Autre point rassurant pour ceux qui craignent d’avoir des lacunes à cause de la crise sanitaire : "Tout le monde est dans le même bateau ! Et nous avions constaté avec nos élèves de l’an dernier qu’aucune difficulté particulière ne s’est posée", relève Alain Joyeux.

Lire aussi

Se mettre au travail dès la rentrée en prépa

Il ne vous reste plus qu’à vous mettre au travail le plus tôt possible. C’est le meilleur moyen de mettre toutes les chances de son côté.

Et ne vous comparez aux autres. Avec la réforme du bac, au sein d’une même classe, les élèves auront suivi des spécialités différentes. "Certains auront des points forts que d’autres n’auront pas forcément", constate Alain Joyeux. "Le premier mois, il y aura sûrement une phase d’observation. Ensuite, des accompagnements méthodo ou disciplinaires seront mis en place, selon les situations", note le président de l’APHEC.

Dans les promos restreintes des prépas, les professeurs connaissent chaque élève. Ils sauront vous guider. Demandez-leur conseil si vous rencontrez des difficultés. Vous pouvez aussi vous tourner vers vos ainés puisque la plupart des lycées organisent un mentorat élèves par les élèves de 2e année. De quoi vous mettre encore plus dans le rythme.

Articles les plus lus

A la Une prépa

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !