CPGE : tout savoir sur la prépa économique et commerciale voie générale (ECG)

Par Agnès Millet, publié le 19 Janvier 2021
5 min

La classe préparatoire aux grandes économique et commerciale voie générale (ECG) est la voie d'accès privilégiée aux grandes écoles de commerce françaises accessibles après une prépa.

À la rentrée 2021, les anciennes CPGE ECE (économique et commerciale option économique) et ECS (économique et commerciale option scientifique) fusionnent dans une seule prépa ECG (économique et commerciale voie générale), puisque les filières ES et S qui y menaient ont disparu avec la réforme du baccalauréat.

Quelles spécialités pour intégrer une prépa ECG ?

Une certitude : vous ne devez pas faire l'impasse sur les mathématiques en première et en terminale.

Il est ainsi conseillé de suivre la spécialité mathématiques en classe de première. Puis, en terminale, vous pouvez conserver cette spécialité, complété d’un second enseignement de spécialité de votre choix. Ou vous pouvez choisir de ne suivre que l’option mathématiques complémentaires, avec deux spécialités de votre choix, en sciences humaines ou en scientifiques.

De son côté, la prépa économique et commerciale, technologique (ECT), qui recrute des bacheliers STMG, reste inchangée.

Lire aussi

Quatre parcours possibles

La classe préparatoire aux grandes écoles ECG propose un tronc commun, complété de deux enseignements obligatoires au choix :

  • En maths : mathématiques approfondies ou mathématiques appliquées ;
  • En sciences humaines : histoire, géographie et géopolitique du monde contemporain (HGG) ou économie, sociologie et histoire du monde contemporain (ESH).

Quatre parcours de deux ans existent donc en prépa ECG, avec les mêmes attendus. Toutefois, si vous savez déjà quel parcours vous intéresse, certains choix peuvent faciliter votre réussite.

Lire aussi

Ainsi, ceux qui ont suivi la spécialité mathématiques et l’option mathématiques expertes seront plus à l’aise dans les parcours 'mathématiques approfondies et HGG' ou 'mathématiques approfondies et ESH'.

Ceux qui ont abandonné la spécialité mathématiques mais ont suivi l’option mathématiques complémentaires viseront particulièrement les parcours 'mathématiques appliquées et HGG' ou 'mathématiques appliquées et ESH'.

Tandis que les bacheliers qui auront suivi la spécialité mathématiques seront aussi à l’aise dans les quatre parcours.

Mais il faut bien noter que seul un lycée sur cinq propose l’ensemble des combinaisons.

Lire aussi

Quels profils de candidats ?

La prépa ECG reste un cursus pluridisciplinaire. "Nous ne recrutons pas nécessairement des premiers de classe. Nous cherchons des profils réguliers et équilibrés, n’ayant pas de gros points faibles", explique Alain Joyeux, président de l’Association des professeurs des classes préparatoires économiques et commerciales (APHEC).

Selon lui, le "bon candidat est celui qui a envie de comprendre, qui aime découvrir des nouveaux auteurs, se plonger dans l’actualité…" Bref, les lycéens curieux et ouverts d’esprit.

Reste que "le rythme est élevé et que la capacité à travailler vite est une compétence attendue par les grandes écoles".

Quelles sont les principales disciplines enseignées en prépa ECG ?

Selon le parcours choisi, la semaine compte 27 à 29 heures d’enseignements, avec une grande place accordée aux maths :

  • Culture générale (humanités, lettres et philosophie) : 6h ;
  • Langue vivante A : 3h ;
  • Langue vivante B : 3h (à noter que l’une des deux langues doit être l’anglais) ;
  • Mathématiques approfondies (plus abstraites) : 9h ou Mathématiques appliquées (intégrant de l’informatique) : 8h ;
  • Économie, sociologie et histoire du monde contemporain (ESH) : 8h ou Histoire, géographie et géopolitique du monde contemporain (HGG) : 7h.

"En prépa, les disciplines sont abordées selon d’autres perspectives et méthodes qu’en terminale. Un élève de CPGE peut tout à fait trouver qu’une matière lui correspond mieux qu’au lycée, et révéler un potentiel, même en maths", précise Alain Joyeux.

Sachez, par ailleurs, que, si "les programmes de prépa ont été ajustés et actualisés, il n’y a pas de grand changement par rapport aux années précédentes".

Enfin, à ces cours s’ajoutent des devoirs sur table, des entraînements à l'oral par matière (appelés les "colles") et des concours blancs.

Lire aussi

À quels concours prépare la CPGE ECG ?

En intégrant une prépa ECG, quel que soit votre parcours, vous visez l’intégration d'une grande école de commerce post-prépa, notamment via deux grandes banques d’épreuves :

Il n’y a pas de hiérarchie entre les parcours. "Les banques d’épreuves ne réservent pas de quotas par parcours. Tous les élèves seront mélangés, comme c’était le cas des anciennes prépa ECE et ECS", explique Alain Joyeux.

Vous pourrez également intégrer d’autres écoles post-prépa, qui proposent leur propre concours, comme l’ISG.

Enfin, des équivalences en L3 sont accordées dans de nombreuses universités. Les concours d’entrée dans les IEP sont également accessibles.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une prépa

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !