1. Intégrer une prépa prestigieuse : comment mettre toutes les chances de son côté
Décryptage

Intégrer une prépa prestigieuse : comment mettre toutes les chances de son côté

Envoyer cet article à un ami
Mieux vaut le savoir : sans avis "très favorable" du proviseur de votre lycée, vos chances d'intégrer une prépa à Henri-IV (photo ci-dessus) ou Louis-le-Grand sont rachitiques. // © Sophie de Tarlé
Mieux vaut le savoir : sans avis "très favorable" du proviseur de votre lycée, vos chances d'intégrer une prépa à Henri-IV (photo ci-dessus) ou Louis-le-Grand sont rachitiques. // © Sophie de Tarlé

“Il ne faut pas s’interdire de rêver”, tel est le conseil qui revient le plus souvent dans la bouche des proviseurs des grandes prépas aux élèves qui s’interrogent sur leurs chances d’être admis dans leurs établissements. Mais avant de se porter candidat, comment savoir si l’on tiendra le rythme ? Et comment maximiser ses chances d’être accepté dans ces établissements de prestige ? Nos conseils, à méditer avant de postuler.

Conseil #1 : comprendre ce qu'est la prépa "select"

Le choix de la prépa, c'est avant tout celui d'une formation multidisciplinaire riche et intense, assure Philippe Bouchaud, proviseur de Louis-le-Grand et président de l'Association des proviseurs de lycées ayant des classes préparatoires aux grandes écoles. "Si les élèves travaillent sous la tension d'un concours, ils ne font pas que les préparer, ils commencent par apprendre des savoirs, et à les maîtriser de manière critique. Pour ce faire, nous leur laissons une très grande liberté individuelle pour qu'ils s'épanouissent intellectuellement et s'autorisent les plus belles ambitions."

La première question qu'un élève doit donc se poser avant de s'inscrire est l'attrait qu'il peut avoir pour ce type d'études en général. "Les prérequis sont : aimer étudier, s'intéresser, avoir l'esprit critique et ouvert. L'avantage que procure la classe préparatoire tient en ce qu'elle constitue un espace sécurisé qui permet de basculer du milieu scolaire vers celui de l'enseignement supérieur de très haut niveau."

Conseil #2 : être conscient de ses capacités

Mais pour profiter de telles opportunités, encore faut-il être en mesure de tenir le rythme. Le proviseur poursuit : "C'est important de se connaître soi-même. Si un élève a besoin de travailler tous les soirs jusqu'à 2 heures du matin en terminale, il risque de ne pas tenir le rythme en prépa..." Les prépas les plus sélectives recherchent des élèves qui vont au-delà de ce qui est demandé en terminale et qui ne sont pas effrayés par des exercices compliqués, comme la dissertation. Le secret est donc de ne pas avoir peur de se confronter à la difficulté, notamment pour les classes qui vont très vite. "Il ne faut pas se contenter du cours du professeur ou du livre, mais se documenter quand quelque chose n'est pas clair, confirme Nathalie Macé, de la prépa Franklin à Paris. Se confronter à ces exercices de réflexion personnelle permet d'apprendre à poser une problématique, à créer un plan et à faire une conclusion."

Soyez honnête avec vous-même. Pour déterminer si vous avez le niveau, vous pouvez par exemple vous entraîner avec les sujets du concours général. Si vous êtes en souffrance sur certains exercices, peut-être vaut-il mieux viser une prépa moins exigeante.

Conseil #3 : se faire repérer par ses professeurs

Les prépas d'élites recherchent des élèves brillants. Les notes ne font pas tout. Sans de très bonnes appréciations de la part de vos professeurs, vos chances s'amenuisent. À moins d'un avis "très favorable" de la part du proviseur de votre lycée, vos chances d'intégrer Henri-IV ou Louis-le-Grand sont rachitiques.

Conseil #4 : soigner son dossier

Certaines grandes prépas vont vous demander une lettre de présentation : faites attention autant au fond qu'à la forme. Profitez de ce champ d'expression pour expliquer votre parcours et parler concrètement des concours que vous avez passés (Olympiades de maths et de chimie, concours général...) ainsi que des certifications que vous avez obtenues (First certificate, etc.). De plus, certains lycées seront particulièrement sensibles à vos expériences humaines et à votre côté altruiste (engagement associatif, bénévolat, entraide scolaire, scoutisme...).

Conseil #5 : tester son dossier auprès des lycées ciblés

Pour ne pas perdre un de vos précieux vœux sur le portail APB, vous pouvez profiter des journées portes ouvertes pour soumettre votre dossier aux lycées afin d'obtenir un avis consultatif. Mais attention, positif ou négatif, ce dernier n'engage en rien les établissements. La procédure de sélection est souvent longue et réfléchie et chaque détail peut faire la différence.

Conseil #6 : être stratégique sur APB

Lorsque vous devez formuler des candidatures sur le portail Admision-postbac.fr, mettez les meilleures prépas en tête de vos vœux. En effet, les lycées ne connaissent pas l'ordre de vos vœux sur APB. Pas besoin donc, de chercher à les flatter en les mettant en premier vœux. La bonne stratégie est toujours de mettre en premier l'établissement que vous désirez le plus.

Si vous êtes éligible à une bourse (APB vous permet de faire une simulation en ligne), n'hésitez pas à cocher la case "boursier" dans votre dossier. Les grands lycées visent à améliorer les taux de boursiers dans leurs classes. À dossiers équivalents, ce détail peut jouer en votre faveur.

Enfin, si le lycée que vous visez propose un internat, pensez à faire cette demande dans votre liste de vœux spécifique d'APB : en plus des six choix par filière, vous avez le droit de demander six internat, profitez-en. Vous doublerez ainsi vos chances !

QUELLES PRÉPAS MÈNENT AUX PLUS GRANDES ÉCOLES ?

Cliquez ci-dessous…

… si vous visez
l'ENS ULM
… si vous visez Polytechnique
 
… si vous visez
HEC

Pour aller plus loin : Classement 2020 des meilleures prépas grandes écoles / Admission en classe prépa : 6 candidatures passées au crible / 5 clichés sur la prépa : on y croit ou pas ? / Tchat : "Comment choisir et réussir sa prépa" / Au cœur du lycée Pierre-de-Fermat de Toulouse : chez les cracks des prépas

Sommaire du dossier
Retour au dossier Quelles prépas pour entrer à l’ENS Ulm : la chasse gardée d’Henri-IV Quelles prépas pour entrer à Polytechnique : Ginette et Louis-le-Grand se partagent le gros du gâteau Quelles prépas pour entrer à HEC : la voie scientifique plus ouverte que la voie éco Intégrer une prépa prestigieuse : comment mettre toutes les chances de son côté