Oraux maintenus à Polytechnique : "Tous les aspects de sécurité et de santé seront garantis"

Par Clément Rocher, publié le 24 Avril 2020 - Mis à jour le 20 Juillet 2020
5 min

Cette année, seule l’École polytechnique a pris la décision de conserver ses épreuves orales dans le cadre de son recrutement. Elles se déroulent du mardi 21 au jeudi 30 juillet. Le directeur de l’enseignement et de la recherche de l’École polytechnique, Yves Laszlo, revient sur les raisons de cette décision.

C'est une année particulière pour les écoles d'ingénieurs. Le confinement imposé pour lutter contre l'épidémie de coronavirus a conduit les concours d'accès aux grandes écoles d'ingénieurs à supprimer leurs épreuves orales… à une exception près, l’École polytechnique. Malgré la crise sanitaire, l’X se distingue des autres établissements en choisissant de maintenir ses oraux.

Près de 750 candidats sont attendus aux épreuves orales de la prestigieuse école d’ingénieurs. Elles commencent le mardi 21 et se terminent le jeudi 30 juillet. Les épreuves se composent d'une épreuve de mathématiques d'une durée de 60 minutes et d'une épreuve de physique également d'une durée de 60 minutes. Elles seront organisées pour chaque candidat sur une seule journée.

L'Etudiant s'est entretenu avec le directeur de l’enseignement et de la recherche de l’École polytechnique, Yves Laszlo. Il garantit que les aspects de sécurité et de santé seront respectés dans le cadre du concours.

Pour quelle raison le concours de l’École polytechnique maintient ses épreuves orales ?

L’École polytechnique s'est calée sur les consignes données par le gouvernement. Nous avons beaucoup moins d'admissibles pour nos épreuves orales que les autres concours, ce qui nous donne la possibilité d’organiser des oraux, contrairement à d’autres écoles qui voulaient mettre en place des oraux, mais pour lesquelles c’était techniquement plus difficile.

Les oraux sont essentiels pour tester un certain nombre de compétences qui sont complémentaires aux compétences évaluées lors des épreuves écrites, comme la capacité d'adaptation. L'examinateur est présent pour guider et interagir avec le candidat afin qu'il puisse détecter son potentiel. Le point essentiel est de nouer le dialogue avec l'examinateur et de montrer ses facultés dans les interactions.

Il est important de souligner que 25 à 30% d’une promotion entre à l’École polytechnique grâce aux oraux. Ces épreuves orales permettent donc de garantir une certaine diversité dans la promotion. Nous nous adapterons évidemment en cas d'évolutions des consignes gouvernementales.

Lire aussi

Allez-vous mettre en place des précautions sanitaires afin de garantir la sécurité des candidats ?

Notre préoccupation première est de garantir la sécurité et la santé des candidats. Les épreuves écrites sont difficiles à organiser du fait de leur volumétrie. Nous travaillons avec toutes les écoles dans le cadre du Service Concours aux Écoles d'Ingénieurs (SCEI), avec le ministère des Armées et le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche de manière collective pour assurer la sécurité dans les centres d'examens répartis en France.

L'oral se déroule sur une unique journée et nous garantissons que les candidats qui en auront besoin pourront être logés sur le campus. Nos épreuves respecteront les conditions de distanciation sociale et l’ensemble des précautions sanitaires générales seront scrupuleusement respectées. Du matériel de protection sera également fourni.

Lire aussi

Les oraux sont plus faciles à sécuriser que les écrits car ils concernent moins de monde et ne génèrent pas de regroupements importants de candidats. Nous envisageons aussi d’organiser des oraux en province, au sein de centres dédiés, si la situation le permet lors des deux dernières semaines de juillet.

Que pensent les professeurs de ce choix de maintenir les épreuves orales ?

Tous les membres du jury sont en étroite interaction avec la direction du concours, ils répondront à l'appel. Il y a une cohésion à l’École polytechnique pour assurer ces épreuves dans des conditions d'équité et pour garantir l'excellence du concours. La bonne qualité du processus de sélection est importante.

Lire aussi

Quel message voulez-vous adresser aux candidats ?

Il faut que les candidats soient bien conscients que tous les aspects de sécurité et de santé seront absolument garantis. Nous sommes dans une situation absolument exceptionnelle, nous comprenons tout à fait le stress des candidats. Il faut continuer de travailler et être en symbiose avec toute cette préparation. Nous allons tout mettre en œuvre pour que tout se passe très bien.

Articles les plus lus

A la Une prépa

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !