Quel est le bon profil pour postuler en prépa scientifique ?

Par Clément Rocher, publié le 24 Janvier 2022
5 min

Les classes préparatoires scientifiques représentent la première voie pour rejoindre une école d'ingénieurs. Elles sont ouvertes à une grande diversité de profils parmi les bacheliers. Mais des choix de spécialités sont recommandés pour intégrer certaines filières.

Les classes préparatoires scientifiques sont réparties en plusieurs filières. Chacune avec ses spécialités et ses exigences. Certaines combinaisons de spécialités choisies en classe de terminale permettent de rejoindre plus facilement telle ou telle filière. A vous de choisir celle qui conviendra le mieux à votre profil et à votre ambition.

Pas de profil unique pour intégrer une prépa mais une exigence scientifique

Il n'existe pas de profil type pour intégrer une classe prépa scientifique. Mais il est important de préciser que les candidats partagent tous comme point commun une passion pour les matières scientifiques.

"On recherche des jeunes qui aiment les sciences, qui ont envie d'apprendre, de créer et d'innover. Il ne faut surtout pas hésiter à candidater. Tout sera mis en œuvre pour vous emmener vers la réussite", affirme Sébastien Gergadier, président de l'UPSTI (Union des Professeurs de Sciences et Techniques Industrielles).

Certaines filières recrutent des bacheliers titulaires d'un bac technologique (STI2D et STL). C'est le cas de la filière TSI (technologie et sciences industrielles), la filière TPC (technologie, physique et chimie) ou la filière TB (technologie et biologie). Les écoles d'ingénieurs proposent des places aux étudiants issus de ces filières.

Lire aussi

Une analyse très poussée du dossier du candidat

Les jurys des établissements seront attentifs à la cohérence de votre dossier scolaire. Un futur bachelier qui n'a choisi aucune spécialité scientifique en classe de terminale n'a aucune chance d'intégrer une classe prépa scientifique. La spécialité mathématiques reste incontournable pour une grande majorité de filières mais elle n'est pas obligatoire. Plus de 95% d'élèves ont choisi les spécialités mathématiques-physique-chimie pour intégrer les filières MPSI et PCSI.

"On examine tous les dossiers. C'est important de rappeler qu'on ne ferme pas la porte aux profils un peu plus atypiques. Nous avons eu de très bons dossiers de candidats qui ont choisi les spécialités mathématiques et NSI", explique Denis Choimet, président de l'UPS (Union des professeurs de classes préparatoires scientifiques).

Les jurys regarderont avec attention votre moyenne dans les matières scientifiques mais aussi votre niveau en fonction de celui de vos camarades de classe. "Un bachelier avec un niveau relativement correct trouvera une classe prépa scientifique adapté à son niveau. Nous avons environ 20% d'étudiants en classe prépa scientifique sans mention au bac", assure Sébastien Gergadier. Il faudra tout de même revoir son projet d'orientation si le niveau n'est pas suffisant dans les spécialités scientifiques choisies.

Lire aussi

Un suivi pédagogique en classe prépa scientifique

Les classes préparatoires savent pertinemment que la nouvelle génération de bacheliers a été touchée de plein fouet par la crise sanitaire (cours en distanciel, suivi pédagogique hétérogène). "Nous avons accueilli des jeunes un peu moins entraînés qu'à l'accoutumée et avec des connaissances moins assurées. Mais il faut aborder ses études avec confiance et en persévérant", confie Denis Choimet.

Mais rassurez-vous : le programme de terminale est revu dans les matières scientifiques dès le début d'année afin de consolider les connaissances des bacheliers. Les professeurs seront en mesure de vous accompagner et de vous épauler en cas de difficulté.

"Il est parfaitement normal de rencontrer des difficultés en début de classe préparatoire. Ce sont des classes à concours avec un rythme relativement soutenu. Cela nécessite un gros engagement de la part des élèves mais en contrepartie il y aura un niveau très solide."

Lire aussi

Pas nécessaire d'avoir un métier en tête pour rejoindre une prépa scientifique

Enfin, il n'est pas nécessaire de rejoindre une classe prépa avec un projet professionnel bien avancé. Ces deux années d'études permettent de réfléchir à son projet d'orientation. "99% des élèves ne savent pas ce qu'ils veulent faire ou ce qu'est le métier d'ingénieurs. On peut même reculer son choix d'orientation professionnel avec un bac+5 en école d'ingénieurs généraliste, soutient le président de l'UPS.

Une fois en école d'ingénieurs, les stages en laboratoires et en entreprises vous permettront de découvrir les métiers de l'ingénierie et de la recherche scientifique. Aéronautique, chimie, environnement, génie civil… les domaines de l'ingénierie sont nombreux.

Articles les plus lus

A la Une prépa

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !