5 conseils pour réussir votre formation en hôtellerie – restauration

Par Amélie Petitdemange, publié le 09 Juin 2022
5 min

Les formations en hôtellerie et en restauration sont particulièrement exigeantes. Trois étudiants vous livrent leurs conseils pour réussir votre cursus en hôtellerie ou en restauration.

Comment réussir ses études dans le domaine de l'hôtellerie-restauration ? Que ce soit en formation initiale ou en formation en apprentissage, les cursus sont denses, exigeants et demandent un travail régulier et un investissement réel dans son cursus. Trois étudiants partagent leurs conseils sans oublier l'ingrédient secret de la réussite dans le secteur de l'hôtellerie-restauration : une pincée de passion.

Lire aussi

1. Pour réussir en hôtellerie-restauration : fournissez un travail régulier

Les programmes sont denses en hôtellerie et en restauration. Prenez l’habitude de travailler régulièrement de façon autonome. Gaëlle est en licence professionnelle Hôtellerie-Tourisme à l’université Paris-Panthéon Sorbonne. "Je travaille beaucoup mes cours tout au long de l’année. Je reprends mes cours sur le moment puis un ou deux mois avant les partiels. Il faut s’y prendre à l’avance. Le premier semestre est particulièrement important car il est pris en compte pour la poursuite en master", explique l’étudiante de 23 ans.

Auparavant en BTS Hôtellerie-Restauration à Caen, elle travaillait déjà beaucoup. "Je ne sortais pas le week-end. Je me suis investie dans les cours, je gardais mon objectif en tête", témoigne Gaëlle.

Martin, étudiant dans la même formation, conseille également d’anticiper. "Nous connaissons les dates des partiels dès le début de l’année et un mois avant, on nous oriente vers le sujet qui sera traité. Je conseille d’apprendre au fur et à mesure, surtout lorsqu’on est en rythme d’alternance. Quand je suis en entreprise, je pose des congés payés et je m’enferme cinq jours dans ma chambre pour travailler", témoigne le jeune homme.

Lire aussi

2. S'entraider pour réussir : travaillez en groupe

Lors de son BTS Hôtellerie-Restauration, Gaëlle a pris l’habitude de travailler avec des amis. "Ce groupe m’a beaucoup aidée. Et quand les gens ont des notes plus hautes, ça nous pousse à aller toujours plus loin", se souvient-elle.

Maurane, en MBA Management de l’hôtellerie-restauration à l’école Savignac, est aussi favorable au travail en groupe. "On s’entraide, on se demande de l’aide si besoin. On n’est pas dans la compétition", témoigne l’étudiante de 21 ans.

3. L'hôtellerie-restauration : la passion du métier pour compenser ses contraintes

"L’amour du métier" est essentiel, explique Martin : "Il n’y a pas d’entre-deux, il faut aimer ce secteur car c’est un travail prenant. On peut commencer tôt, finir tard, travailler les week-ends et les jours fériés… On vit en décalé".

Maurane évoque elle aussi "un milieu passion". Pour vérifier votre intérêt, elle conseille de faire des petits stages dès le lycée.

Lire aussi

4. Optez pour l’apprentissage pour tester et comprendre la réalité des métiers en hôtel ou restaurant

L’enseignement pratique a une place prépondérante dans les formations en hôtellerie et restauration. L’apprentissage permet de vérifier son intérêt pour le milieu, de développer ses compétences professionnelles et d’enrichir son réseau. "L’alternance m’a permis de savoir quel type de poste me plaisait, de m’insérer dans une entreprise, de suivre des projets et d’avoir des responsabilités", détaille Martin, qui est gouvernant d’étage au Crowne Plaza Paris-République.

L’étudiant de 20 ans conseille de bien choisir son entreprise avant de signer le contrat. "Prenez le temps pour choisir et renseignez-vous bien sur ce qu’il va se passer une fois en contrat", explique Martin. S’il est toujours possible de rompre le contrat, c’est en effet difficile de changer d’entreprise. L’étudiant insiste par ailleurs sur le choix de l’hôtel. "Cela change ce que vous allez apprendre et votre poursuite de carrière. Par exemple, j’avais travaillé dans des palaces donc cette année j’ai voulu un 4 étoiles avec plus de chambres".

5. Renseignez-vous sur le secteur et contactez des pros

En apprentissage ou en formation initiale, pensez quoi qu’il arrive à nourrir vos connaissances du secteur. "Dès que le journal L’hôtellerie Restauration sort, je lis pour être au courant des actualités du secteur. Il faut aussi avoir une bonne analyse de notre entreprise et savoir la positionner sur le marché", affirme Gaëlle.

N’hésitez pas à contacter des professionnels pour leur poser des questions sur leur parcours, sur LinkedIn par exemple. Adressez-vous aussi aux anciens de l’école et aux intervenants. En un mot, conclut Maurane, "ouvrez-vous aux autres" !

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une écoles spécialisées

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !