Les écoles du numérique cassent les clichés

Par Clément Rocher, publié le 07 Septembre 2021
5 min

L'image stéréotypée de l'étudiant "geek" et solitaire devant son ordinateur est révolue. Depuis plusieurs années, les écoles s'engagent pour montrer que les formations et les métiers du numérique sont ouverts à toutes et tous !

Les écoles du numérique sont unanimes sur la question : il n'existe pas de profil type parmi les étudiants. La pluralité des parcours étant considérée comme un véritable atout durant la formation comme au moment de l'entrée dans l'emploi, les établissements cherchent de plus en plus à diversifier leurs recrutements.

Pour autant, Anne Lalou, directrice de la Web School Factory, voit deux prérequis indispensables pour intégrer une école du numérique : montrer de la curiosité et avoir de la motivation. "Les métiers du numérique sont accessibles à tous et toutes. Tous les étudiants partagent en revanche cette profonde envie d'innover et d'avoir un impact sur la société", affirme-t-elle.

L'école Hexagone accueille de son côté un grand nombre d'étudiants en admission parallèle. "Certains sont en reprise d'études, ils apportent tous une expérience différente. On s'ouvre à des tas de profils pour sortir des stéréotypes. On va expliquer aux personnes en situation de handicap qu'elles ont toute leur place : le numérique offre des carrières adaptées", soutient son directeur, Sébastien Dhérines.

L'école Hexagone accueille des étudiants en admission parallèle.
L'école Hexagone accueille des étudiants en admission parallèle. // © Ecole Hexagone

De plus en plus de filles

Les établissement affichent également des taux de féminisation en progression (proche de 35%), bien que la parité soit encore loin d'être atteinte. À quelques exceptions près. Comme à l'ECV Digital Paris ou les filles représentent près de 55% des effectifs. Cela s'explique par la diversité de ses formations : cette école propose notamment des formations créatives (web Design), marketing et communication, mais aussi sciences humaines (UX designer).

Mais sa formation technique tournée vers le développement web ne réussit à attirer que 25% de filles. "Nous allons mettre en lumière des femmes pour montrer que ce sont aussi des métiers féminins. Nous avons organisé plusieurs conférences sur la place des femmes dans cet univers, qui reste encore très masculin", annonce Alexia Moity, directrice d'ECV Digital France.

L’école Hexagone propose, elle, un programme à destination des jeunes femmes qui reprennent leurs études. "Il faut favoriser l'intégration des femmes dans le numérique. Nous organisons par ailleurs un week-end pendant lequel nous sensibilisons au harcèlement et à la libéralisation de la parole", explique Sébastien Dhérines.

Lire aussi

Des cours d'informatique mais pas seulement

Dans une école du numérique, les étudiants ne suivent pas uniquement des cours d'informatique et de développement web. Certains établissements proposent aussi bien des cours de marketing que des cours de design. Cette diversité dans les enseignements vise là aussi aussi à mélanger les profils pendant la formation.

Les formations misent en outre sur le travail de groupe et l'intelligence collective. Les étudiants de la Web School Factory choisissent ainsi une majeure en deuxième année. Lors des travaux de groupe, les étudiants sont mélangés afin qu'un représentant de chaque majeure vienne apporter son expertise.

Les étudiants d'ECV Digital sont également mis en situation. "Plusieurs temps forts dans l'année réunissent les différentes spécialisations, comme notre hackathon. Il y a une vraie richesse dans le travail de groupe : la créativité peut venir de tous les profils", souligne Alexia Moity.

Lire aussi

Encourager l'esprit critique des futurs pros du numérique

Mais prendre la parole en public ou collaborer sur un projet n'est parfois pas chose aisée. Les établissements font appel à des intervenants pour travailler cette dynamique collective auprès des étudiants. "On essaye d'avoir un dialogue permanent avec nos étudiants. Notre intervenant va pouvoir faire un coaching spécifique", explique la directrice de la Web School Factory.

Dès la deuxième année, l’école Hexagone propose des cours de théâtre afin de prendre la parole en public, mais aussi des cours pour développer leur esprit critique "Ces ateliers leur permettent de s'émanciper. Nous sommes là pour leur montrer différents courants de pensée. Chacun peut exprimer sa personnalité", affirme son directeur.

A l’école Hexagone, des ateliers permettent aux élèves de développer leur esprit critique.
A l’école Hexagone, des ateliers permettent aux élèves de développer leur esprit critique.

Lire aussi

Se préparer à la diversité des compétences et de la vie professionnelle

Les écoles du numérique permettent également d'acquérir des "soft skills" (compétences relationelles, NDLR). "Nous proposons un certain nombre de modules autour du management d'équipe, des ressources humaines. Ils apprennent à intégrer un certain nombre de compétences pour mener à bien des projets de grande envergure dans tous les domaines", explique Anne Lalou.

Les étudiants se voient ainsi préparés au monde de l'entreprise. Ils doivent être en capacité de dialoguer pour arbitrer des décisions sur les sujets du numérique. "On travaille rarement tout seul dans la vie professionnelle. Il faut que nos étudiants soient adaptés à la réalité du marché", conclut Alexia Moity.

Articles les plus lus

A la Une écoles spécialisées

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !