L'opération "Jump in Tech" veut ouvrir les métiers du numérique aux collégiennes et lycéennes

Par Clément Rocher, publié le 27 Juillet 2021
5 min

Depuis sa création, en 2017, l'association Becomtech s'engage pour promouvoir et favoriser l'insertion des femmes dans le secteur du numérique. L'Etudiant est parti à la rencontre de participantes à l'opération "Jump in Tech", l'une de leurs actions visant à promouvoir les métiers de la tech auprès des jeunes filles.

Jeudi 22 juillet, dans les locaux de l'ESCEN Paris (Ecole supérieure de commerce et d'économie numérique). Quinze jeunes filles, âgées de 14 à 17 ans, s'appliquent dans leur projet de montage vidéo après avoir réalisé un micro-trottoir dans les rues de la capitale. Dounia et Justine, les deux formatrices de la promotion, surveillent l'avancée des projets.

Chaque mois de juillet, dans plusieurs villes de France, une centaine de jeunes filles participent à l'opération "Jump in Tech" proposée par l'association Becomtech. Objectif : initier les collégiennes et lycéennes au numérique et œuvrer pour la mixité dans les métiers techniques du numérique.

Durant l'année scolaire, l'association mène des campagnes de sensibilisation dans les établissements (collèges et lycées) et les structures de jeunesse pour faire découvrir cette opération innovante.

Lire aussi

Un programme intensif d'apprentissage au numérique

Apprentissage du code (langage CSS…), découverte de la communication numérique et des réseaux sociaux, cours de montage… le programme permet de découvrir différentes facettes de l'univers du numérique et de l'informatique. À l'issue de la formation, les participantes ont toutes les clés en main pour poursuivre leurs études dans ces domaines, si elles le souhaitent.

"On s'amuse et on apprend en même temps. J'avais déjà fait un stage dans le jeu vidéo, mais je découvre qu'il y a beaucoup de débouchés dans l'informatique", raconte Taysir, 14 ans, qui suit sa scolarité via le Cned.

"Je suis maintenant capable de créer un site Internet", poursuit Selen, élève de 16 ans au lycée Maurice Utrillo, à Stains (93). Les jeunes filles peuvent également participer à un hackathon (une séquence de travail réunissant plusieurs développeurs mobilisés sur le même projet, NDLR) sur une problématique d'innovation, mais aussi s'entraîner à la prise de parole au cours d'un atelier.

Rencontrer des femmes inspirantes

Plusieurs visites d'entreprise sont également au programme de la formation. L'occasion pour les jeunes d'échanger avec des femmes inspirantes, actives dans les métiers de la tech. Ce jour-là, c'est la jeune entreprise Qonto (service bancaire pour les petites et moyennes entreprises) qui a accueilli la petite promotion dans ses locaux parisiens.

Sur place, Selen n'a pas hésité à partager son profil LinkedIn afin d'agrandir son réseau. "Je pourrais peut-être faire un stage dans cette entreprise plus tard, anticipe-t-elle. Depuis mon arrivée à 'Jump in tech', je me découvre un intérêt pour le numérique. Je voulais faire des études supérieures en lettres mais, désormais, je voudrais aussi me tourner vers la tech…"

Lire aussi

Lutter contre les stéréotypes

Au fil de leur investissement dans "Jump in Tech", les messages font leur effet sur les participantes. Selen assure qu'elle n'hésitera pas à "taper du poing sur la table" pour se faire une place.

Alors que les inégalités d'accès aux métiers du numérique persistent, les formateurs insistent sur l'importance pour les jeunes filles de se sentir légitimes dans ce secteur. "Il y a encore beaucoup d'à priori. Nous cherchons principalement à leur faire comprendre que les métiers du numérique ne sont pas uniquement destinés aux hommes. On voit tous les jours que les jeunes participantes gagnent en confiance", s'enthousiasme Justine, l'une des formatrices.

Lire aussi

De futures ambassadrices du numérique

Les participantes acquièrent en effet une diversité de compétences techniques en seulement un mois. "Les jeunes filles deviennent rapidement autonomes. Cela fait partie intégrante du programme de les valoriser. Et les participantes s'encouragent aussi entre elles", continue Dounia, la deuxième formatrice.

Après le stage, les jeunes filles peuvent devenir ambassadrices de l'association en menant des activités d'initiation au numérique dans les entreprises, par exemple. Un programme d’accompagnement leur donne accès à des rencontres avec des professionnels et à des ateliers numériques. Plus de 200 participantes sont devenues ambassadrices depuis la création de l'association, en 2017.

Articles les plus lus

A la Une lycée

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !