1. Métiers de l’Internet : se former au Web dans les écoles d'art
Boîte à outils

Métiers de l’Internet : se former au Web dans les écoles d'art

Envoyer cet article à un ami
Nos conseils pour trouver une école d'art qui intègre l'apprentissage des techniques d'Internet dans son cursus. // © Samuel Dhote
Nos conseils pour trouver une école d'art qui intègre l'apprentissage des techniques d'Internet dans son cursus. // © Samuel Dhote

Pour les futurs talents des arts électroniques – concepteurs designers, graphistes, etc. –, pas ou peu de salut hors des incontournables écoles d’art, comme l’explique Jean-Michel Oullion, auteur du guide Les métiers d’Internet, publié aux éditions l’Etudiant. Extraits.

Si cette voie vous intéresse, renseignez-vous auprès de l'école d'art la plus proche de chez vous afin de savoir si elle propose un apprentissage des techniques d'Internet et quelle place prend cette formation dans le cursus.

Les écoles nationales supérieures d'art

Au nombre de trois, ces trois écoles parisiennes proposent chacune leur propre cursus d'une durée de cinq ans. L'admission est soumise à un concours très sélectif.

Outre l'ENSBA, plus connue sous le nom d'école des Beaux-Arts, l'ENSAD (École nationale supérieure des arts décoratifs) offre un cursus qui permet de se diriger vers les métiers du graphisme numérique. De son côté, l'ENSCI (École nationale supérieure de création industrielle) consacre l'un de ses domaines d'enseignement à la communication graphique et audiovisuelle et un autre aux enjeux et usages des NTIC (lire aussi le dossier : "Arts-Déco, Beaux-Arts ou Ateliers : quelle école nationale supérieure d'art choisir ?").

Les écoles nationales, régionales et municipales

Au nombre de 54, ces écoles sont accessibles sur concours après le bac. Elles proposent toutes un cursus identique. L'enseignement qu'elles dispensent est sanctionné par un DNAP (diplôme national d'arts plastiques, bac+3), puis par un DNSEP (diplôme national supérieur d'expression plastique, bac+5). Les techniques de création multimédia sont toujours plus ou moins au programme. Mais certaines écoles, comme celles d'Angoulême-Poitiers, d'Amiens, de Cambrai et de Rennes mettent plus spécifiquement l'accent dessus. (Lire aussi le dossier : "Étudier en école nationale, régionale ou municipale d'art").

À côté des écoles publiques d'art, il existe cinq écoles supérieures d'arts appliqués, dont quatre sont situées à Paris : l'ENSAAMA (École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art, dite Olivier-de-Serres), l'ESEAIG (École supérieure Estienne des arts et industries graphiques, dite Estienne), l'École supérieure des arts appliqués aux industries de l'ameublement et de l'architecture intérieure, dite Boulle, l'ESAAD (École supérieure des arts appliqués Duperré) et enfin l'ESAAT (École supérieure des arts appliqués et du textile) à Roubaix.

Ces cinq écoles préparent principalement aux DMA (diplômes des métiers d'art), aux BTS du secteur des arts appliqués (communication visuelle, architecture intérieure), ainsi qu'aux DSAA (diplômes supérieurs des arts appliqués, niveau bac+4). Les futurs infographistes pourront, par exemple, préparer un DSAA arts et techniques de la communication à l'école Estienne. À l'ESAAT de Roubaix, il est possible de préparer un DMA cinéma d'animation.

En savoir plus

Peut-on travailler sur Internet après une formation courte ?
Existe-t-il des écoles spécialement dédiées à Internet ?
Métiers du Web : en dehors des écoles Internet, quelle autre école envisager ?
Se former à Internet à la fac, c'est possible ?

À lire
Nouvelles écoles de l’Internet : la bonne stratégie pour travailler dans le Web ?
Informatique high tech : le banc d’essai des sites d’emploi
Des geeks qui ont fait fortune grâce au Web

Les métiers du Web
Les nouveaux métiers du Web
Community manager, un nouveau métier pour le web 2.0
Le community management : un nouvel eldorado pour les jeunes diplômés ?
Les fiches métiers sur le secteur Web/informatique/télécom

Témoignages
- Zoom sur le métier de chef de projet Web
- Le métier de community manager en vidéo