1. Lycée
  2. Des lycéens français champions du monde… de maths !
En bref

Des lycéens français champions du monde… de maths !

Envoyer cet article à un ami
Beaucoup de préparation, beaucoup de réflexion et, au final, la plus haute marche du podium pour les lycéens mathématiciens français. // © plainpicture/beyond/BreBa
Beaucoup de préparation, beaucoup de réflexion et, au final, la plus haute marche du podium pour les lycéens mathématiciens français. // © plainpicture/beyond/BreBa

LES JEUNES ONT DE L'AVENIR. Qui a dit que les Français étaient nuls en maths ? Le 10 juillet 2016, une équipe de 6 lycéens toulousains a remporté la huitième édition de l'ITYM, le Tournoi international de jeunes mathématiciens, organisé en Russie.

Ils s'étaient envolés de Toulouse pour atterrir 3.300 kilomètres plus loin à Saint-Pétersbourg, en Russie. Du 4 au 11 juillet 2016, des élèves français de terminale, en majorité issus du lycée Bellevue à Toulouse, ont remporté l'ITYM, le Tournoi international de jeunes mathématiciens. Cette compétition annuelle, créée en 2011, vise à faire collaborer des groupes de 4 à 6 jeunes et à les placer en situation de recherche. Les épreuves de “niveau postbac” doivent les faire réfléchir sur des problèmes de maths qui n'ont parfois pas encore été résolus par les chercheurs !

Six mois de préparation

Sur le podium, Aurélien, François, Lucie, Malou, Nathanaël et Pablo, les 6 lauréats, se sont placés devant une équipe russe et une autre équipe française, issue du lycée parisien Henri-IV. Un résultat obenu après 6 mois de travail en amont pour préparer le concours, encadré par deux professeurs. Après s'être inscrits en février, ils ont dû passer des qualifications régionales puis nationales en mai 2016. Le lycée Bellevue était alors arrivé en deuxième position, juste derrière Louis-le-Grand et devant Henri-IV, à Paris. Au total, 12 équipes de plusieurs pays (Allemagne, Biélorussie, Brésil, etc.) concouraient.  

Un départ râté, mais une belle remontée

Rien n'était gagné d'avance pour les 6 mathématiciens en herbe… Lors de la première épreuve du tournoi international, ils réussissent moyennement le questionnaire écrit. Mais, assez vite, le groupe monte en puissance et prend la tête de la compétition. Au deuxième tour, les Toulousains perdent leur première place mais arrivent à se qualifier pour la grande finale avec les Russes, les Allemands et la seconde équipe française. En finale, “Roquo” – le nom de leur groupe – arrive en pole position et décroche le titre honorifique.

La France progresse aux Olympiades

Ce résultat arrive après l'encourageant résultat de la France aux Olympiades, une autre compétition internationale de mathématiques qui existe depuis 1959. La France y participe depuis la fin des années 1960. Des lycéens, voire des collégiens, triés sur le volet dans une centaine de pays, planchent sur 6 exercices pendant deux demi-journées. Par la suite, chacun est noté et un classement est établi par pays. Depuis une vingtaine d'années, la France oscille autour de la 30e place. Mais elle progresse depuis deux ans. Après une performance remarquée en Thaïlande en 2015 (14e), elle a terminé 25e – sur 109 nations – à Hong Kong, en 2016.

Les inscriptions pour les sélections aux Olympiades en octobre sont ouvertes à tous sur le site d'Animath. L'an dernier, quelque 650 candidats avaient tenté leur chance. En 2017, la compétition aura lieu au Brésil et permettra, peut-être, de découvrir la prochaine médaille Fields.

Pour aller plus loin : Concours général : lycéens ou apprentis, ils ont brillé dans leur spécialité / Pourquoi les jeunes Français sont-ils fâchés avec les maths ? / Il est lauréat du concours Lépine 2016 grâce à ses chaussures à talons amovibles