Le Goncourt des lycéens 2020 décerné à Djaïli Amadou Amal

Par Thibaut Cojean, publié le 02 Decembre 2020
2 min

Dans son roman "Les impatientes", l’écrivaine camerounaise raconte la terrible condition féminine en Afrique, où existent mariages forcés, polygamie et violences physiques.

Le prix Goncourt des lycéens 2020 est attribué à Djaïli Amadou Amal pour Les impatientes (éditions Emmanuelle Collas). Dans son quatrième ouvrage, la romancière camerounaise raconte les terribles conditions de vie des femmes dans le Sahel : mariages forcés, polygamie et viol conjugal.

Des jeunes touchés par un sujet sensible

Ces thématiques difficiles sont abordées à travers les histoires de deux sœurs, Ramla et Hindou. La première, 17 ans, mariée de force à un homme de 50 ans, croise le destin de Safira, déjà épouse de ce dernier. La seconde est mariée le même jour à son cousin alcoolique et violent.

"Le jury a été sensible à son sujet important", a précisé Clémence Nominé, la présidente du jury des lycéens, qui salue une écriture "simple et touchante", qui "sonne juste, sans lyrisme superflu" et un "livre subtil qui permet d’observer la question du mariage forcé".

Très émue, la lauréate s’est félicitée d’avoir touché des lycéens : "Cela signifie un espoir pour l’avenir, cela signifie que les jeunes sont sensibles." Elle espère que cela provoque un "changement pour le monde" et fera "évoluer la condition des femmes et l’éducation des jeunes."

Un jury de 2.000 lycéens

Née en 1975 dans le nord du Cameroun, Djaïla Amadou Amal, surnommée "la voix des sans-voix", a déjà reçu plusieurs prix littéraires.

Environ 2.000 élèves de seconde, première et terminale issus de 56 établissements de France ont participé à l'édition 2020 du Goncourt des lycéens. Avant de délibérer, ils ont eu l’occasion d’échanger avec les auteurs lors de rencontres organisées à distance.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une lycée

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !