1. Orientation : les sciences et techniques ont la cote chez les 14-18 ans 
Enquête

Orientation : les sciences et techniques ont la cote chez les 14-18 ans 

Envoyer cet article à un ami
60 % des jeunes interrogés, dont 47 % de filles, se déclarent intéressés par les matières scientifiques et techniques. // © Flickr
60 % des jeunes interrogés, dont 47 % de filles, se déclarent intéressés par les matières scientifiques et techniques. // © Flickr

Près d'un jeune Français sur deux âgé de 14-18 ans souhaite se diriger vers une filière scientifique ou technique. Mais ce chiffre cache toujours des disparités entre garçons et filles. Telles sont notamment les conclusions d'une enquête IFOP, publiée lundi 30 janvier 2017.

Les filières scientifiques et techniques attirent encore ! C'est l'une des conclusions d'une enquête IFOP, menée pour le concours "Course en cours", publiée ce lundi 30 janvier 2017.

Ainsi, 28 % des 14-18 ans interrogés souhaient s'orienter dans une filière scientifique, et 15 % dans une filière technique. À titre de comparaison, ils ne sont que 10 % à vouloir se diriger vers la santé ou les lettres, et 8 % vers les sciences humaines et sociales.

L'image "relativement prestigieuse" des sciences

L'enquête souligne l'image "relativement prestigieuse" des matières scientifiques et techniques. Sept jeunes interrogés sur dix estiment ainsi que l'enseignement de ces matières est de "très bonne qualité", qu'elles constituent "des bases indispensables quel que soit le métier", mais aussi qu'elles sont "plus compliquées" que les autres matières enseignées.

Un booster pour l'emploi

Les 14-18 ans perçoivent également les filières scientifiques et techniques de façon positive en termes d'insertion professionnelle. Par exemple, 88 % pensent que ces filières "forment à une grande diversité de métiers", 82 % qu'elles "permettent de trouver un emploi avec un bon niveau de rémunération", et 67 % qu'elles sont "plus prestigieuses".

Lire aussi : "Métiers de garçons ?" "Métiers de filles ?" Bousculez les préjugés !

Des attentes de "concret"

"Rendre l'enseignement plus concret", "valoriser les débouchés", "communiquer sur les filières", "donner plus de moyens", ou encore "favoriser les échanges avec des professionnels du secteur" : d'après les jeunes interrogés par l'IFOP, voici "ce qu'il faudrait faire aujourd'hui pour donner envie aux élèves de s'orienter dans une filière scientifique ou technique".

Parmi les propositions plus spécifiquement citées : "faire des stages/des immersions dans les entreprises", "développer l'apprentissage", "une meilleure qualité de l'enseignement et des professeurs qui donnent envie davantage en cours" et "faire venir des professionnels dans les écoles".

Les filles restent moins intéressées que les garçons par les sciences

Si 74 % des garçons interrogés se déclarent "intéressés par les matières scientifiques et techniques", les filles ne sont que 47 % à faire de même. Idem pour l'orientation : les garçons sont 59 % à souhaiter se tourner vers ces filières, contre seulement 29 % pour les filles

L'écart est également fort sur la réussite dans ces matières. Les garçons sont 82 % à estimer "globalement réussir aujourd'hui dans les matières scientifiques et techniques", contre 65 % pour les filles. Sur ce point, les chiffres varient également fortement selon la catégorie socioprofessionnelle des parents. 82 % considèrent "réussir" chez les cadres, contre 76 % pour les employés, et 65 % chez les ouvriers.

La méthodologie

L'enquête a été menée auprès de 1.004 personnes : 251 collégiens de 3e, 251 lycéens de 2nde, 251 lycéens de 1re et 251 lycéens de terminale. Les interviews ont été réalisées via un questionnaire auto-administré en ligne du 30 novembre au 6 décembre 2016.