Sous-officier(ière)

Défense, sécurité, armée
Niveau d'études nécessaire
bac
Salaire moyen
de 1.480 à 1.999 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Défense, sécurité
Niveau d’études minimal Bac (1)
Bac conseillé Toutes séries
Alternance Non
Sélectivité des études Moyenne
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant De 1.480 à 1.999 € (2)

Qu’il ait choisi d’exercer son métier dans l’armée de terre, la Marine ou l’armée de l’air, le sous-officier est un militaire de terrain. Il travaille au cœur des troupes, pour diriger, encadrer et conseiller les militaires sur les opérations. Technicien chevronné, il est aussi spécialisé dans un domaine. Ainsi, il peut être contrôleur aérien, mécanicien, dessinateur-cartographe ou encore chef de char.

Pour répondre aux besoins de sa hiérarchie, il part régulièrement en opérations extérieures pendant plusieurs mois, pour des missions de dissuasion, de maintien de la paix ou d’assistance. Le sous-officier peut progresser en grade : chaque année, près de la moitié des officiers nommés sont issus du corps des sous-officiers de carrière.

Ses compétences

Former, encadrer, servir.

Sa formation

Ouverte aux candidats de 18 à 25 ans (et de 17 à 24 ans pour l'armée de l’air), titulaires du bac et ayant réussi les tests de sélection, la formation se déroule sur 8 mois dans les centres des différentes armées : l’École nationale des sous-officiers d’active à Saint-Maixent (79) pour l’armée de terre, l'École de maistrance à Brest (29) pour la Marine nationale, l’École de formation des sous-officiers de l'armée de l'air, à Rochefort (17), pour l’armée de l'air. Les futurs sous-officiers sont ensuite formés à leur spécialité pendant une période allant de 3 à 36 mois.

(1) Hors période de formation.
(2) La solde brute indiquée ne tient pas compte des primes attribuées en fonction des spécialités, des contraintes de mobilité et de disponibilité, de la situation familiale…

 

Autres témoignages