Commercial(e)

Commerce, distribution
Niveau d'études nécessaire
bac+2
Salaire moyen
environ 1.600 € (hors primes et commissions)
Sommaire du secteur

Description

Secteur Commerce, distribution
Niveau d’études minimal Bac+2
Bac conseillé ES (jusqu’en 2020)*, STMG, bac pro métiers du commerce et de la vente
Alternance Oui
Sélectivité des études Moyenne
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant brut mensuel Environ 1.600 € (hors primes et commissions)

* Pour les bacheliers à partir de 2020, il faudra choisir ses spécialités en lien avec les études menant au métier ciblé. Lire aussi https://www.letudiant.fr/tag/choisir-sa-specialite.html.


Vendre toujours plus, tel est, en trois mots, le credo de tout commercial qui se respecte ! Qu’il exerce dans une PME-PMI ou dans un groupe international, qu’il commercialise des produits ou des services, le commercial poursuit toujours ce même objectif.

Obstiné ? Oui, et fier de l’être ! Car, pour conclure une vente, il doit prouver à son client l’opportunité que représente l’achat de ses produits, notamment par rapport à la concurrence. Mais le commercial ne peut pas compter sur son seul bagou : il doit connaître ses produits sur le bout des doigts, les tendances du marché et toutes les techniques de vente.

Dans certaines entreprises, il dispose d’une marge de négociation : il peut alors faire un “geste commercial”. Souvent, il consacre aussi une partie de son temps à prospecter de nouveaux clients.

Il existe différentes catégories dans cette profession : les commerciaux grand public (qui ont pour clients des particuliers), les commerciaux B to B (qui s’adressent à des entreprises), les télévendeurs (qui travaillent uniquement par téléphone)…

Ses compétences

Négocier, démarcher, vendre, convaincre.

Sa formation

La plupart des recrutements se font au niveau bac+2 au minimum (BTS management commercial opérationnel, négociation et digitalisation de la relation client, commerce international à référentiel commun européen et DUT* techniques de commercialisation).

Certains secteurs préfèrent cependant les titulaires d’une licence pro en commerce et vente, ou encore les diplômés d’écoles de commerce.

 * Attention réforme : à la rentrée 2021 le DUT deviendra un diplôme intermédiaire intégré dans le BUT (bachelor universitaire de technologie) délivré en 3 ans.

Autres témoignages