Accueil Annuaire des métiers
Médiateur culturel
De l’administration à la communication, les tâches du médiateur culturel sont très variés. // © Adobe Stock / Seventyfour

Médiateur(trice) culturel(le)


Assurer au plus grand nombre l’accès à la culture, voici la mission du médiateur culturel. À lui de valoriser une œuvre, un artiste, un moyen d’expression (peinture, cinéma, photo, sculpture…) en organisant des manifestations (expositions, ateliers, parcours pédagogiques…). Son atout ? L’envie de faire vivre un patrimoine culturel.


On l'appelle aussi

Chargé(e) de développement culturel ● Animateur(trice) culturel ● Médiateur(trice) du patrimoine


Chiffre clé

Niveau d'Etudes
Bac+4/5
Bac+3
Niveau de Salaires
de 1800€ à 2700€
Recrutement / Embauche
Faible
Volume d’emplois
Faible

Les questions fréquentes

Qu’est-ce qu’un médiateur culturel ?

Dans le cadre de la programmation culturelle d'une bibliothèque, d'un musée, d’un évènement (musique, théâtre, danse) ou même d’un quartier (Montmartre à Paris, par exemple), le médiateur organise une exposition, un festival, une rencontre avec un artiste, un atelier, ou un parcours pédagogique pour accompagner un groupe scolaire.

Quel est le quotidien d’un médiateur culturel ?

Un important travail en amont est nécessaire avant d’être sur le terrain au contact du public. Le médiateur collabore souvent avec des documentalistes, des personnes qui gèrent les déplacements et prêts des œuvres ou encore des enseignants pour monter des projets pédagogiques en milieu scolaire. Ses activités intègrent de l’administration, de la gestion de projet, de la communication.

Qui emploie le médiateur culturel ?

Collectivités territoriales (au sein d’une mairie par exemple) ou structures privées, les débouchés sont variés. À savoir : le travail s’intensifie le week-end et durant l’été avec des opportunités sont plus fortes dans les grandes villes, notamment Paris et sa région.

Et le salaire du médiateur culturel ?

Plus de 2.000 € brut pour un débutant dans la fonction publique. Selon l’échelon, la rémunération peut atteindre 2.700 € au bout de 25 ans d’ancienneté. Autour de 1.800 € dans le secteur privé, avec une évolution variable au fil des années suivant la région et de l’employeur.

Etudes conseillées

Quelles études pour devenir médiateur culturel ?
Dans la fonction publique territoriale il faudra passer le concours d’animateur territorial (accessible à bac+2). Un niveau bac+3 permet de débuter, même si certains jeunes diplômés poursuivent jusqu’au bac+5.
Bac+3
Plusieurs écoles privées proposent des cursus spécialisés : bachelor communication et événementiel à l’ESUPCOM Lille ; médiation et communication culturelle (EAC Paris). À l’université, licence pro en conception de projets et médiation culturelle (université du Maine, Bordeaux-Montaigne, Toulon).
Bac+5
De grandes écoles et certains IEP offrent des spécialisations dans la culture : mastère management culturel à l’EAC Lyon, master management des institutions culturelles (IEP Lille). À l’université, masters pro autour de la médiation culturelle (Toulouse 2, Lyon 3, Nantes).
  • Public
diplôme d'IEP IEP Strasbourg - Strasbourg - (67)
  • Public
diplôme d'IEP IEP Lyon - Lyon - (69)

C'est fait pour moi si

Les métiers du même secteur

Human road Human road